Le gouvernement de Kinshasa interdit toutes les marches le 28 et le 30 novembre

Le gouvernement provincial de la ville de Kinshasa s’oppose à la tenue des marches combinées de l’opposition, de la majorité et plusieurs autres partis et mouvements citoyens prévues le 28 et le 30 novembre dans la capitale congolaise.

Dans un compte rendu publié le 24 novembre, Marie-Thérèse Olenga, porte-parole du gouvernement de Kinshasa, fait savoir qu’il y risque de collusion entre ces différents événements.

“Ces manifestations, programmées quasiment aux mêmes dates, retiennent des itinéraire multiples partant de plusieurs endroits de différentes Communes avec des points de chute qui s’entrecroisent rendant ainsid difficile l’encadrement efficace de la Police“, explique ce document consulté par POLITICO.CD.

Tout en affirmant le droit légitime de manifestation reconnu à tout individu, le Gouvernement Provincial estime qu’il existe “malheureusement des risques réels de confrontation sur terrain.”

Ainsi, prenant en compte l’environnement et le contexte actuel, et afin de prévenir toute transformation des manifestations dites pacifiques en manifestations tirées à hue et à dia, susceptibles de compromettre l’ordre public, le Gouvernement de la Ville a levé l’option de ne pas prendre acte de toutes ces manifestations sur l’étendue de la ville Kinshasa“, note-on.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.