Le directeur général de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP), Daniel Mukoko Samba, effectue actuellement une tournée  d’explication de son plan de relance dans la province du Kongo central où il doit aussi palper du doigt les réalités du terrain en ce qui concerne les activités de son entreprise, a-t-on appris jeudi d’une source proche de cette entreprise.

Selon cette source, Mukoko Samba a débuté ce voyage depuis lundi dernier  pour  remonter le moral de ses agents démotivés, et d’obtenir l’adhésion de tous les agents ex-ONATRA à son plan de relance des activités de l’entreprise et de redynamiser la SCTP.

Dans ce cadre, le directeur général s’est rendu respectivement aux ports  de Matadi, de Boma et de Banana afin de dresser un état des lieux général des infrastructures existantes. La source relève que cette étape est indispensable pour le lancement des réformes et des investissements d’envergure prévus dans son plan de relance.

Il s’agit, en outre, de  mettre fin aux détournements et aux vols perpétrés aux différents ports de l’entreprise. Nommé en juillet 2017 à la tête de la SCTP, Daniel Mukoko Samba a trouvé cette société en faillite avec beaucoup de dettes cumulées. Cette société compte 21.000 agents dont 8.000 seulement sont actifs. Le reste du personnel, soit  60 %  est composé des retraités.

Le comité Mukoko, souligne la source, s’emploie à régulariser la situation de cette entreprise en payant régulièrement des salaires. Pour ce faire, il a remis à flot le bateau ITB/ Kokolo pour le transport du ciment de Kinshasa vers l’intérieur et le  transport des produits agricoles dans le sens inverse, indique-t-on

Avec ACP.