La Gécamines démonte le rapport du Centre Carter

Dans un communiqué de presse, Jacques Kamenga Tshimuanga, directeur général ad interim de la Gécamines, a répondu au rapport publié par le Centre Carter le 3 novembre dernier.  Selon ce rapport, les deux tiers du 1,1 milliard de dollars de contrats signés par la Gécamines entre 2011 et 2014 n’apparaissent pas dans les comptes de la société.

En réalité, le Centre Carter montre trois faiblesses fondamentales à travers ce rapport“, note la société congolaise, expliquant que le rapport tente sans relâche de démontrer que certains revenus seraient incomplètement déclarés.

Cependant, tous les revenus reçus par Gécamines sur les questions concernées sont fidèlement retranscrits dans les comptes de la société. Les calculs du Centre Carter pour démontrer une prétendue disparition de 750 millions USD, qui sont basés sur les déclarations ITIE et les paiements publiés par des entreprises partenaires, sont donc erronés“, affirme le communiqué de la Gécamines.

Gécamines, ajoute ce communiqué écrit en anglais et traduit par POLITICO.CD, a l’intention de rectifier les erreurs majeures et les faussetés contenues dans le rapport:

  • Les revenus des partenariats pour la période 2009-2014 s’élèvent à 1.294.125.346 USD (soit environ 281 millions attribués à tort à Gécamines).
  • La contribution de la Gécamines au budget de l’Etat pour la période 2009-2014 s’élève à 372 122 443 USD, soit 28,5% des revenus de ses partenariats (100 fois le chiffre indiqué dans le rapport).
  • Entre 2010 et 2014, la Gécamines a investi un montant total de USD 860.873.898, en particulier pour l’acquisition d’actifs stratégiques, la réalisation ou les investissements directement productifs, ainsi que la certification des réserves pour préparer des projets futurs.
  • Entre 2010 et 2014, l’endettement de Gécamines a été réduit de 10%. La Gécamines n’a, en tout état de cause, bénéficié d’aucun règlement de dette.

Par ailleurs, la société publique dit regretter que le Centre Carter profère de graves accusations contre la Gécamines, censée être l’opinion publique mondiale, sur la base de données révélées erronées.

Gécamines tient à rappeler qu’elle représente son unique actionnaire [L’ETAT], qui contrôle son action et est dûment représentée au sein des organes de la société. Concernant le contrôle et la transparence au sein de l’entreprise, Gécamines rappelle une fois de plus que ses états financiers sont non seulement audités mais également audités par les plus grands cabinets du monde“, note le communiqué.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.