Luzolo Bambi, le conseiller anti-corruption de Kabila, ne paierait pas d’impôt!

Dans ce rapport sous-titré: “Comment les oligarques africains volent leurs pays“, écrit en anglais et dont POLITICO.CD s’est procuré une copie, ces organisations d’investigations reviennent sur les pillages de richesses par des dirigeants au pouvoir en Afrique.

Trois pages sont consacrées à la République démocratique du Congo, revenant sur des accusations de détournement à l’endroit de Jaynet Kabila, soeur-jumelle du président Joseph Kabila et la députée nationale, mais aussi sur la corruption dans le pays.

Un compte rendu d’un ancien ingénieur des mines canadiennes First Quantum montre comment des entreprises décentes peuvent être contraintes d’abandonner la RDC en raison de telles pratiques“, dit ce rapport. “En 2009, lorsque nous avons essayé de payer l’impôt à la Direction générale des Impôts (DGI), un des administrateurs nous a dit de lui payer quatre millions, de payer six millions au gouvernement et de garder le reste, parce que +personne ici ne paie+ d’impôts“, étale-t-on.

Nous avons refusé. Des mois plus tard, First Quantum s’est fait saisir ses mines de cuivre, qui ont été revendues à l’ami du président Kabila, le magnat des mines ‘Mr Grab’ Dan Gertler“, ajoute-t-on dans ce rapport.

Cependant, ce rapport, à consulter ici, cite également l’ancien ministre de la Justice, Luzolo Bambi, aujourd’hui Conseiller spécial anti-corruption de Kabila. “Même Luzolo Bambi lui-même ne paie pas d’impôts“, dit-il, citant un cadre inspecteur d’impôts à la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGRAD). “Il n’a jamais soumis de formulaires d’impôt. Il n’est qu’un pantin de régime, comme tous les autres,” ajoute-t-il.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.