En RDC, chaque camp se prépare à l’assaut final
Boulevard du 30 juin, centre-ville de Kinshasa, le 18 décembre. Photo DR.

Félix Tshisekedi, aux côtés de Jean-Marc Kabund et Delly Sessanga en plein rire fou. On se croirait presque en situation de détente, à regarder cette photo de leaders de l’opposition diffusée en début de semaine sur les réseaux sociaux. Non, en vérité, il s’agit d’un moment capturé qui sort de la réalité du terrain.

En effet, à l’aéroport international de N’djili, le président de l’Alternance pour la République (AR) accompagne ses deux confrères de l’opposition en partance vers l’Europe, où ils doivent entamer une énième série de rencontres avec l’autre opposant Moïse Katumbi. Dans les coulisses, le bloc anti-Kabila prépare “l’assaut final”.

On se parle énormément, on travaille beaucoup sur des actions à venir“, explique le député Jean-Claude Vuemba, cadre du Rassemblement.

Le Rassemblement a annoncé une série “d’actions de terrain”, qui tournent essentiellement sur une mobilisation pour demander le départ du président Kabila. “Les ville-mortes ne sont que le début. Nous allons faire monter la pression“, ajoute le député Vuemba.

Selon des sources proches de l’opposition, une campagne de désobéissance civile est prévue. La principale coalition appelle d’ailleurs à plusieurs meetings sur toute l’étendue du territoire national le 03 septembre prochain. Meetings qui seront précédés par  des matinées politiques de sensibilisation et mobilisation qui débuteront à partir du 20 août.

Les mouvements citoyens aussi

Par ailleurs, les politiques ne sont plus les seuls à se préparer pour des actions de grandes envergures. Outre des mouvements citoyens comme LUCHA ou FILIMBI, Les Congolais Debout de Sindika Dokolo ont eux aussi entamer leur mise en place, toujours dans l’objectif de pouvoir constituer une vraie armée “pacifique” pour obtenir l’alternance en République démocratique du Congo.

De son côté, le pouvoir reste visiblement calme. Empêtré dans la polémique du dernier rapport de l’ONU sur la situation notamment dans le Kasaï, le régime du président Joseph Kabila a néanmoins initié plusieurs séries d’actions tant diplomatiques que sécuritaires.

Outre les déplacements des officiels congolais pour un lobbying aux Etats-Unis, et une campagne diplomatique agressive du ministre congolais des Affaires étrangères Léonard She Okitundu, il y a également des remaniements au sein de la Police. Plusieurs généraux épinglés par des rapports d’abus et violation des droits de l’homme ont été renvoyés “au placard”.  Un militaire a été placé à la tête des forces de l’ordre.

Le décor est visiblement planté, en attendant septembre qui risque à nouveau d’être chaud à Kinshasa. Il ne faudra non plus oublier Ne Muanda Nsemi, avec ses partisans qui jurent d’en découdre avec le président congolais. L’économie, de son côté, semble pourtant se ressaisir. Des mesures draconiennes mises en place tant par la Banque centrale du Congo, que par le Premier ministre Bruno Tshibala semblent avoir arrêté l’hémorragie. Le cuivre, qui repart à la hausse, promet également des bons jours à venir.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.