La Monusco prend acte de la nomination de Tshibala et de “la réaction du Rassemblement”

Dans un communiqué publié dimanche 9 avril, Maman Sidikou dit “prendre acte” de la nomination par le président Joseph Kabila, du Premier ministre Bruno Tshibala, tout en notant aussi “la réaction du Rassemblement à la décision du Président de la République, telle qu’exprimée dans son communiqué du 9 avril 2017.”

Le Représentant spécial souligne la lourde responsabilité qui incombe à l’ensemble des acteurs politiques congolais en cette phase critique de l’histoire de leur pays. La retenue et l’esprit de dialogue sont plus que jamais nécessaires. Il revient aux acteurs congolais de faire prévaloir en toutes circonstances l’intérêt national et les aspirations de leur peuple au bien-être et à la bonne gouvernance sur toutes autres considérations”, explique ce communiqué du Chef de la mission onusienne au pays.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC) annonce par ailleurs sa disponibilité à une probable facilité pour, dit-il, la “de la mise en oeuvre scrupuleuse de l’accord du 31 décembre 2016”

De façon plus spécifique, le Représentant spécial souligne sa disponibilité, à travers ses bons offices, à appuyer tout effort national visant à créer des conditions qui soient de nature à permettre la pleine mobilisation de la communauté internationale et à garantir son accompagnement effectif du processus politique.

Le Rassemblement, principale coalition de l’opposition a dénoncé la nomination de M. Tshibala, qui fait partie d’une dissidente de ce mouvement, appelant une facilitation de l’ONU pour aider à la mise en oeuvre de cet accord du 31 décembre qu’il estimé violé.

Le pouvoir n’a pour l’instant pas officiellement réagi à cette “offre”. Néanmoins, la Majorité Présidentielle a félicité le président Joseph Kabila pour cette nomination qu’elle estime en conformité audit accord.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.