La dépouille d’Étienne Tshisekedi,  leader histoire de l’opposition, est toujours bloquée en Belgique où il a rendu l’âme le 1er fevrier dernier. Au pays, la nomination contestée de Bruno Tshibala, un de ses anciens compagnons, au détriment de son fils Félix Tshisekedi, risque de compliquer un peu plus la situation.

Néanmoins, la famille du défunt dément lier les deux événements. Joint samedi au téléphone par POLITICO.CD, Mgr Gérard Mulumba, frère d’Étienne Tshisekedi, affirme que la décision de l’enterrer désormais dans le Kasaï, sa province d’origine, est désormais de mise.

Il n’y a pas de suite juste que là. Comme son fils [Félix Tshisekedi] avait annoncé, nous avons pris la décision d’aller l’enterrer au Kasaï; à part cela, il n’y a pas d’évolution de la situation“, dit Mgr Mulumba.

La semaine dernière,  Félix Tshisekedi a en effet laissé entendre une décision d’enterrer son père finalement dans le Kasaï, contrairement aux exigences annoncées de vouloir inhumer Étienne Tshisekedi à la permanence de son parti à Kinshasa

“Nous nous sommes dits, au niveau de la famille et en conformité avec sa famille politique, l’UDPS, que nous allons finalement mettre le cap sur le Kasaï. Au moins là-bas, on ne pourra pas nous balader (sur) le lieu de sépulture“, a-t-il affirmé samedi sur le plateau de la radio Top Congo FM dont il était l’invité.

Concernant le retard lié à cet enterrement, Félix Tshisekedi accuse le pouvoir de tout bloquer. “Nous n’avons pas eu de réponse pour les endroits que nous avons proposés comme lieu de sépulture (à Kinshasa)“, a-t-il poursuivi, également cité par l’agence belge Belga.

Selon le président du Rassemblement, son père pourrait être enterré à Kabeya Kamwanga, son village natal situé près de Kananga, le chef-lieu de la province du Kasaï central. “Cela dépendra. Vous savez que c’est assez agité ces derniers temps avec le problème des milices Kamwina Nsapu. Ce sera soit là ou au chef-lieu lui-même (de la province voisine du Kasaï oriental), c’est à dire Mbuji-Mayi“, a ajouté M. Tshisekedi.

Cependant, aucune date n’est toujours communiquée pour ses funérailles. Interrogé à ce sujet, Félix Tshisekedi a répondu qu'”il faudrait poser la question aux autorités du pays et particulièrement au ministre de l’Intérieur (Emmanuel Shadari Ramazani), que j’ai personnellement interpellé” en marge des négociations – finalement conclues sur un échec – sur la mise en application d’un accord de partage du pouvoir jusq’aux prochaines élections signé le 31 décembre dernier entre la Majorité présidentielle (MP, soutenant l’action du président Joseph Kabila) et l’opposition.

5 comments

  1. Dès le départ des personnes avisées avaient choisi comme lieu d’inhumation du défunt le Kasaï mais il a fallu que des gens soit disant bien pensants fassent croire des sottises à la famille. Où en sommes nous aujourd’hui ? Retour à la case départ.

  2. I’l n ya qu’au Congo out l’enterement de personnalites historiques fait problems.tshisekedi est un monument congolais,le renier c’est denier au peuple congolais d’ecrire lui meme son histoire.et les monuments nationaux we conservent D’s la capitale d’un pays.enterrer tshisekedi D’s sa province d’origine,c’est renier la grandeur de cette AME bien neee!tshisekedi est plus national que provincial.il nya que le faineant congolais qui ne l’a pas encore compris.c’est triste.quand vous ne laisser pas a sa famille le choix,vous congolais vs reduisez l’histoire de votre pays a du rien.l’etat congolais doit s’approprier de ce monument.et encore son lieu d”enterrement sera un site touristic de plus en Afrique.c’est triste d’etre vous congolais.comment des intelectuels passeront tout le temps,2 mois a discuter du lieu d’enterrement d’une personnalite historique grande comme tshisekedi.regardez les hommages internationaux en Belgique rendus a votre tshisekedi…mais vous vous savez bien reduire la valeur des gens.congolais,reflechissez et granissez…bonne chance!!!

  3. Nous sommes fatigués avec ce parti qui fait trop dans l enfantillage et la diabolisation. La faute est toujours aux autres mais quand cesseront ils d’être des éternels perdants, toujours à la traîne des autres ? Eleki et nous sommes fatigués. Fatigués des stratégies inefficaces là où la sagesse aurait depuis longtemps permis à ce parti d’exercer l’impérium. C’est depuis novembre 2015 que Joseph kabila était prêt à céder le gouvernement à l’udps. Et c’est à Venise et ibiza que des engagements fermes ont été donnés par Tshitshi père de cogerer le pouvoir en rdc. Mais à la dernière minute il se rebiffera pour convoler avec des taupes de tous bords, des gens qui hier encore se la coulaient douce au pouvoir. .. Comme à l’époque de l’union sacrée dont il n’avait pas tiré la leçon, l’udps vient encore de mordre la poussière et ce ne sont pas les manifestations de rue qui changeront la donne. Les loosers viennent de perdre une fois de plus la bataille de la stratégie politique comme à l’époque du maréchal mobutu. L’orgueil précède toujours la chute. Pourquoi les tshisekedi ne dirigeront ils jamais ce pays? Et ben c’est simple. D’abord la participation de leur géniteur aux assassinats et tueries de septembre 1961(lumumba, okito et mpolo) et fevrier 1961 (Muzungu, elengesa, FINAT…) et juin 1966 mahamba, bamba et Evariste kimba qui bien que ingénieusement camouflée par tshisekedi père continue à interpeller celui ci même là où il se trouve et aujourd’hui sa progéniture est sous la malédiction. Le sang des victimes crie vengeance. Félix doit tout arrêter et organiser une cérémonie de pardon sur sa famille et lui même par rapport aux familles éplorées de ces années là dont les enfants ont grandi et confié la vengeance à Dieu lui même.

    1. Modestine pense et réfléchit au niveau de son ventre. Qui pensait voir le vieux léopards fuir. Ce jour arrivera certainement.

  4. Monsieur Mike, Vos propos soutenant que “enterrer Tshisekedi dans sa province, c’est renier la grandeur de son âme et qu’il n’y a que les fainéants qui ne l’a pas encore compris…” sont trufés de mensonges et de l’ignorance même de l’Histoire contemporaine. Mandela venait d’être enterrer dans son village natal; Kasa-Vubu et Simon Kimbangu sont enterrés dans leur Kongo central natal, pour ne citer que ça. Dans nos cultures, on enterre quelqu’un là où on a enterré son cordon ombilical. En plus Tshisekedi n’était pas ce que vous voulez qu’il soit. Il était qu’un dictateur à devenir qui se battait pour son accession au pouvoir afin de bien dicter les Congolais. Son comportement au sein de l’UDPS laisse à désirer.

Comments are closed.