RFI

Le président Joseph Kabila s’est entretenu ce mardi à Kinshasa avec les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), qui lui ont fait part de l’échec constaté dans les pourparlers pour l’application de l’accord signé le 31 décembre dernier. De son côté, le Président congolais a dit “prendre acte” de cette situation, promettant de faire tout ce qui est possible pour faire appliquer l’accord d’une autre manière.

Son Excellence, Monsieur le Président de la République a noté que la CENCO ne s’est pas Contentée de Constater les divergences ; elle a, en même temps, présenté des Suggestions à partir desquelles le Chef de l’Etat s’implique dès à présent“, expliqué le communiqué lu à la télévision nationale dans la foulée de cette rencontre.

Alors que l’échec de ces discussions qui durent depuis bientôt trois mois est considérée du côté de l’opposition comme la fin des discussions, accusant le Pouvoir de vouloir organiser un référendum, le président Joseph Kabila affirme cependant le contraire: “Pour Son Excellence, Monsieur le Président de la République, l’impasse actuelle ne doit aucunement signifier une rupture définitive du dialogue. Au Contraire, les échanges doivent se poursuivre afin de déboucher, dans le plus bref délai, Sur les Voies les plus adéquates pour la mise en œuvre effective de l’accord dit de la Saint Sylvestre“, insiste ce communiqué.

Par conséquent, le Chef de l’Etat a pris acte du fait que le Premier Ministre devrait provenir de l’opposition non signataire de l’ACCOrd du 18 octobre 2016 et plus précisément du Rassemblement (…) S’agissant de la Présidence du CNSA, le Président de la République appelle les parties prenantes à désigner une personnalité Consensuelle“, ajoute-t-il.

Le Président de la République, en Sa qualité de Garant du bon fonctionnement des Institutions s’adressera prochaînement à la Nation, à travers les deux Chambres du Parlement, conformément à l’article 77 de la Constitution“, promet ce communique signé par le Directeur de cabinet adjoint du président Joseph Kabila, Jean-Pierre KAMBÍLĀ

16 comments

  1. Congrès ! oyo wapi lisusu , ya ba illégaux na ba illégaux ? seul les congolais peuvent supporter de telles conneries . . . waouw !

  2. Un va-nu-pieds au coefficient intellectuel nul de chez nul,sans légitimité qui prend tout un pays en otage.De quel congrès ose-t-il encore parler ? Le Congo est dirigé comme à l’âge de la pierre taillée par un parvenu sans coeur.Tu n’es pas plus puissant que Mobutu monsieur Kanambe le sanguinaire.

  3. On a pas besoin de cette démagogie.
    Continu à diriger par défie.
    Va faire ça devant Olenga nkoy et Bruno tshibala ba petit na yo ya confiance.

    1. Olenga nkoy et bruno tshibala voient loin. Lumbi joue le jeu de Kabila. c’est lui qui a voulu la fameuse restructuration du RASSOP pour placé son homme à la tete du comité des sages de celui-ci.
      les tshisekedistes devraient faire une bonne analyse de la position de ces deux monsieurs. la restructuration n’etait pas opportune. c’est un sale jeu.

  4. Le peuple est totalement déçu et constante que le raïs a aussi participé dans ce blocage pour tirer longeueur . Mais pour quand il va s’adresser? Le peuple est impatient c’est pourquoi il a aussi pris acte hier par des troubles à kin. Ce que nous voulons c’est plus les caresses ou flateries mais les actions concraite et capable de libérer le peuple et son pays. Car la crise actuelle est dûe au non organisation des élections dans le délais constitutioonelle … et le maintien du raïs au pouvoir après avoir écoulé son dernier mandat comme président de la république.

    Il doit accepter son nouveau status du sénateur à vie… Pour libérer le pays. Merci

    1. le blocage c’était juste une stratégie de deux camps pour donner l’impression que c’était effectivement des négociations sérieuses. le RASSOP le sait bien.

  5. apret le temp ne pas le temp,cenco etait la pour dialogue mais vos attitudes,carractaires,opinions n ont pas pour dialogue,personnes cherchent l interets de rdc .maintenant nous attendons la demission de kabila.

  6. “La politique est l’art de mentir à propos ou au peuple Kongo”dixit Voltaire…

    De quel Congrès s’agit-il ? Celui composé des institutions étatiques illégales et illégitimes qui glissent impunément… Depuis le 19 Décembre 2016, le président de la RDC (République Démocrature du Congo de Papy Tamba et des zombies) au pouvoir discrétionnaire n’était consulté que par le Rassop qui lui garantissait une légitimité par l’Accord satanique de la Cenco Vatican… Le fanatisme aveugle est une forme d’esclavagisme mental, c’est de la haute trahison de la part de la classe politique Kongolaise médiocre, corrompue, pourrie, inconsciente congénitale qui a permis ce genre d’impair politico-démocratique… Tous ses membres politichiens de Pavlov doivent être arrêtés et jugés sévèrement…

    De quoi se mêle-t-on alors ? Le Peuple Kongo Souverain Primaire qui a toujours été le dindon de la farce de tous les accords, dialogues et concertations politiques signes derrière son dos n’en a cure de cette incurie strategie du Tutsi Power pour conserver le pouvoir….

    Le pouvoir est dans la rue, mûr​ ou pas mûr devant l’ouragan de l’histoire, le fruit pourri, l”imposteur, cheval de Troie Tutsi Rwandais Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila tombera assurément…

    La Lutta continua, la Victoria e Certa. Vivement un second 04 Janvier 1959 car le colon Belge fut plus fort que l’occupant Tutsi Power. 2017 est l’Année de l’identification nationale et de la libération totale du Kongo occupé par le Tutsi Power. INGETA

Comments are closed.