Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Alors que des sources proches de cette coalition des opposants congolais faisaient état de la désignation imminente d’un nouveau président du Conseil de sages, en remplacement à Étienne Tshisekedi, le leader historique de cette plateforme anti-Kabila décédé le 1er février dernier à Bruxelles, rien n’est pourtant fait jusque-là.

Pire, la restructuration proposée au sein de ce mouvement par des proches de Moïse Katumbi et l’UDPS est boudée par certains membres, dont le député Jean-Pierre Lisanga. Le Coordonnateur des alliés d’Etienne Tshisekedi, une composante du Rassemblement,  considère que la priorité pour le moment, c’est la désignation du président du Conseil de sages, pour rester “dans l’esprit de l’accord.

On nous demande de désigner le président du Conseil de sages pour répondre à la préoccupation de l’accord, qui est celle de fournir le Président du Conseil national de suivi de l’accord. Nous n’allons pas tomber dans des situations qui vont encore bloquer la machine”, prévient-il.

Joint par Politico.cd, Jean-pierre Lisanga Bonganga invite ses pairs a “aller droit à l’essentiel, parce que la question n’est pas politique (Chef politique du Rassemblement). C’est la désignation du président du Conseil de sages qui compte selon lui.

Réaffirmant par la même occasion sa candidature à ce poste tant convoité, il estime qu’étant “allié de Tshisekedi” depuis toujours, il mérite de lui succéder :

Nous sommes de Tshisekedistes, symboliquement ce poste nous revient. L’UDPS ne peut pas avoir la présidence du Conseil de sages et la Primature“, a revendiqué Jean-pierre Lisanga Bonganga.

Le Rassemblement, orphelin de son Leader Étienne Tshisekedi depuis un mois, peine encore à accorder les violons pour lui trouver un successeur. Les candidatures à la présidence du Conseil de sages se sont multipliés à 7, mais Jean-pierre Lisanga Bonganga rassure qu’il y a de la occurrence entre plateformes, mais pas de dissensions chez les opposants.

3 commentaires
  1. Pourquoi E Tshisekedi n’avait-il pas remis len courrier destiné au Président Kabila contenant le nom de Félix à JP Lisanga pour transmettre à la CENCO, s’il avait confiance en lui?

  2. Le mal congolais est profond . Nous négligeons l’essentiel pour nous attarder dans des bretelles qui ne mènent nulle part .

  3. C’est bon si au rassemblement il y a pas de dissension, donc nous pouvons croire encore à son existance car j’ai peur de l’éclatement de cette plate forme pour des intérets purement égoiste au lieu de placer le peuple avant tout comme le faisait le feu Etienne TSHISEKEDI

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.