Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Alors que des sources proches de cette coalition des opposants congolais faisaient état de la désignation imminente d’un nouveau président du Conseil de sages, en remplacement à Étienne Tshisekedi, le leader historique de cette plateforme anti-Kabila décédé le 1er février dernier à Bruxelles, rien n’est pourtant fait jusque-là.

Pire, la restructuration proposée au sein de ce mouvement par des proches de Moïse Katumbi et l’UDPS est boudée par certains membres, dont le député Jean-Pierre Lisanga. Le Coordonnateur des alliés d’Etienne Tshisekedi, une composante du Rassemblement,  considère que la priorité pour le moment, c’est la désignation du président du Conseil de sages, pour rester “dans l’esprit de l’accord.

On nous demande de désigner le président du Conseil de sages pour répondre à la préoccupation de l’accord, qui est celle de fournir le Président du Conseil national de suivi de l’accord. Nous n’allons pas tomber dans des situations qui vont encore bloquer la machine”, prévient-il.

Joint par Politico.cd, Jean-pierre Lisanga Bonganga invite ses pairs a “aller droit à l’essentiel, parce que la question n’est pas politique (Chef politique du Rassemblement). C’est la désignation du président du Conseil de sages qui compte selon lui.

Réaffirmant par la même occasion sa candidature à ce poste tant convoité, il estime qu’étant “allié de Tshisekedi” depuis toujours, il mérite de lui succéder :

Nous sommes de Tshisekedistes, symboliquement ce poste nous revient. L’UDPS ne peut pas avoir la présidence du Conseil de sages et la Primature“, a revendiqué Jean-pierre Lisanga Bonganga.

Le Rassemblement, orphelin de son Leader Étienne Tshisekedi depuis un mois, peine encore à accorder les violons pour lui trouver un successeur. Les candidatures à la présidence du Conseil de sages se sont multipliés à 7, mais Jean-pierre Lisanga Bonganga rassure qu’il y a de la occurrence entre plateformes, mais pas de dissensions chez les opposants.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.