Le congrès des mouvements citoyens à Kinshasa au coeur d’une controverse

Une coalition des mouvements citoyens a annoncé la tenue d’un Congrès du 10 au 11 janvier prochain à Kinshasa, confirmant la participation des mouvements  tels que NOGEC, FILIMBI, LUCHA ou encore Quatrième voie.

Cet événement qui aura pour thème: “les mouvements citoyens congolais face aux enjeux et défis de l’heure”,  a pour entre autres invités: le Rassemblement, la Majorité Présidentielle, la Monusco, Human Rights Watch ou encore plusieurs ambassades occidentales.

Selon les “termes de références” de ce congrès parvenus à Politico.cd, le mouvement citoyen LUCHA y sera représenté par Marie-Joëlle Esimbo, alors que Ben Kabanga y prendra part pour le compte de FILIMBI.

Toutefois, dans un communiqué parvenu à Politico.cd ce samedi 07 janvier, le mouvement citoyen de Lutte pour le Changement (LUCHA) dénonce ce qu’il qualifie de “campagne de déstabilisation“, tout en démentant sa participation à ce congrès.

La LUCHA n’est pas concerné par un quelconque congrès des mouvements citoyens qui se préparerait à Kinshasa“, affirme ce communiqué lu au téléphone de Politico.cd par Bienvenu Matumo.

Ecoutez le communiqué. 

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/301388965″ params=”auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true” width=”100%” height=”450″ iframe=”true” /]

Même son de cloche du côté de FILIMBI où Floribert Anzuluni, son leader, affirme que son mouvement “n’est pas concerné” par ce congrès.

Joint au téléphone par Politico.cd, Marie-Joëlle Esimbo n’a pas souhaité réagir, promettant toutefois une déclaration publique le lundi 09 janvier prochain. Ben Kabamba et les organisateurs de cet événement sont restés injoignables.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.