34 morts dans des manifestations anti-Kabila (HRW)

607794820

L’ONG Américaine Human Rights Watch continue à poursuivre ces enquêtes sur les événements survenus à la veille et au lendemain de l’expiration du second et dernier mandat constitutionnel de Joseph Kabila. Après un premier bilan de 26 morts rendu public mercredi, Ida Sawyer chercheuse senior pour Human Rights Watch en Afrique Centrale annonce la hausse du bilan ce jeudi. “Nous avons reçu la confirmation de 34 morts suite dans les manifestations anti-Kabila de ce 19 et 20 décembre” a-t-elle tweeté. Indiquant que d’autres informations supplémentaires continuent à être vérifiées. Ce qui renvoie à ce que ce nouveau  bilan pourrait être revu à la hausse ou rester constant.

img_20161222_103414

Le gouvernement Congolais a annoncé ce mercredi un bilan officiel de 22 morts sur toute l’étendue de pays. La police nationale Congolaise qui a annoncé ce bilan a fait état d’au moins 275 arrestations.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.