Lubumbashi: épicentre d’une révolte contre Kabila

Lubumbashi, deuxième ville de la RDC, est le symbole du mouvement de protestation qui a commencé dès cette nuit pour demander le départ du président Joseph Kabila dont le deuxième et dernier mandat a expiré.  Des jeunes s’affrontent toujours aux forces de sécurité dans cette ville cuprifère, fief de l’opposant Moïse Katumbi, où il fut Gouverneur emblématique.

Des tirs nourris ont été signalés dans le quartier Matshipisha, où des sources concordantes parlent d’au moins 10 morts. La même situation a été signalée à la Kenya et Katuba. Les forces de l’ordre ont répliqué aux jets de pierre en tirant à balles réelles, rapportent un journaliste de Politico.cd sur place, qui confirme avoir vu au moins 3 corps sans vie.

Ces troubles interviennent quelques heures après un appel d’Etienne Tshisekedi, à ne pas reconnaître Joseph Kabila, dont le dernier mandat constitutionnel est arrivé à son terme, le 19 décembre..

Je lance un appel solennel, d’abord au peuple congolais, à ne pas reconnaître l’autorité de Joseph Kabila et à résister pacifiquement au coup d’Etat ainsi accompli avec la bénédiction de la Cour constitutionnelle; à la communauté internationale, à ne plus traiter avec Kabila au nom de la RDC“, a déclaré Tshisekedi dans une vidéo diffusée mardi sur les médias congolais.

Ecoutez un témoignage sur place à Lubumbashi

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.