Tshikapa: le point sur la situation

Selon le correspondant de Politico.cd,  le vice-gouverneur a quitté la ville en traversant la rivière prenant la route qui mène vers Kinshasa. Les miliciens ont traversé le pont Kasaï et sont actuellement dans la ville occupant complètement une de trois collines surplombant Tshikapa.

Au niveau du gouvernorat, les miliciens ont été repoussé par l’armée mais les combats se poursuivent. Un autre groupe des hommes fidèles à Kamwena Nsapu a traversé la rivière pour vouloir prendre le contrôle de l’aéroport. Là encore les affrontements se poursuivent.

Selon notre source le bilan provisoire est de plus de 10 morts de tous les côtés. À l’heure actuelle tous les habitants sont terrés dans leurs maisons. Conséquences économiques: la carte de crédit qui était à 600 FC hier soir est passée à 900 FC et un tas de braise de 200 FC à 1000FC et ici c’est le nécessiteux qui doit savoir où chercher le vendeur car toutes les activités sont fermées.

Jules Butu, correspondant de Politico.cd à Tshikapa revient sur la situation

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/296143622″ params=”auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true” width=”100%” height=”450″ iframe=”true” /]

2 commentaires
  1. VIVE LE SOULEVEMENT POPULAIRE… L’HEURE EST GRAVE. LE KONGO EST OCCUPE PAR LE TUTSI POWER… LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN aspire à une Révolution même d’une journée sur tout le territoire national, ça sera efficace en allant des défaites en défaites jusqu’à la VICTOIRE FINALE dixit Mao Tse Tung… Tous ses faux politiciens experts en manoeuvres politiques dilatoires prennent tous les Véritables Kongolais de souche purs sang pour des éternels petits cons mais plus encore pour leur marchepied pour accéder à la mangeoire dressée par l’Occupant Tutsi Power afin d’assouvir leurs besoins égoïstes pour leurs intérêts personnels. D’ici le 19 Décembre 2016, soyez endurants, attentifs, vigilants, indulgents, patients, lucides, déterminés, intransigeants, nationalistes, patriotes, unitaristes, nous verrons des vertes et des pas mûres comme coups bas et mauvais fruits produits par cette classe politique Kongolaise médiocre, corrompue, cynique et inconsciente congénitale. SEUL LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE EST L’UNIQUE ALLIE DE LA RÉSISTANCE KONGOLAISE AVEC UN LEADERSHIP COLLECTIF POUR LIBERER NOTRE PAYS QUI PLOIE SOUS LE JOUG PESANT ETRANGER ENTRE LES MAINS SALES DES TUEURS BARBARES TUTSI. DEPUIS 1961 (Assassinat de Patrice-Émery Lumumba) et à partir de 1968 (Assassinat de Pierre Mulele) TOUS SES FAUX POLITICIENS SANS EXCEPTION CORROMPUS JUSQU’A LA MOELLE ÉPINIÈRE EXPERTS EN MANŒUVRES POLITIQUES DILATOIRES QUI NE PEUVENT LIBÉRER LE KONGO ONT ROULE SANS VERGOGNE LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE A CHAQUE MOMENT IMPORTANTISSIME DU TOURNANT CAPITAL DE L’HISTOIRE DE LA NATION KONGO. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE IMPREVISIBLE, COURT ET EFFICACE. VIVE LA REVOLUTION. INGETA

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.