Réunion “à huis clos” entre Kamerhe, Badibanga, Busa… dans un hôtel à Kinshasa

Après sa rencontre hier avec le président Joseph Kabila, le Premier ministre Samy Badibanga a rencontré Augustin Matata Ponyo, le Premier ministre sortant, ce matin à Kinshasa, avant d’entamer une réunion à huis clos entre Vital Kamerhe, José Makila, Jean-Lucien Busa et plusieurs autres opposants congolais qui ont participé au Dialogue du 18 octobre dernier.

Selon des sources concordantes, cette rencontre, qui se tient loin des caméras, s’inscrit dans le cadre des consultations entamées par le Premier ministre Samy Badibanga pour la formation d’un nouveau gouvernement d’union nationale.

Vital Kamerhe, qui était le favori au poste du Premier ministre, semble décliner l’offre de participation à ce gouvernement, alors que plusieurs autres leaders de l’opposition réclament “des postes clés”, renseigne notre source.

L’opposant Samy Badibanga a été nommé, à la surprise générale, au poste du Premier ministre le 17 novembre dernier sur decrêt présidentiel, dans le cadre des accords issus du Dialogue politique du 18 octobre 2016.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.