Une “descente” d’Etienne Tshisekedi chez le PGR?

Le Rassemblement va tenir son premier point de presse après les événements du 19 et 20 septembre, qui ont donné lieu aux morts et à des énormes pertes matérielles à Kinshasa“, annoncent des sources proches de cette plateforme d’opposition en République démocratique du Congo.

Toujours d’après ces sources,  le président de l’UDPS et du Conseil des sages du Rassemblement, Étienne Tshisekedi sera présent.

Le point de presse du Rassemblement va permettre à cette plate forme politique de “répliquer aux arguments du gouvernement” qui accuse les opposants d’être “à la base” des violences ayant émaillées ces deux journées de manifestations convoquées pour demander la tenue de l’élection présidentielle dans le délai consitutionnel.

Au cours d’une communication mercredi 21 septembre à la presse, le procureur général de la République, Flory Kabange Numbi a annoncé l’arrestation des auteurs matériels et intellectuels des pillages, viols, incendies et tueries perpétrés lundi et mardi derniers dans la ville de Kinshasa, lors de la marche de l’opposition. D’apres lui, ces faits sont graves et passibles de peine de prison.

Il a également instruit la Direction générale de migration (DGM) d’interdire la sortie de Kinshasa et de la RDC toute personne impliquée dans les violences survenues à la suite de ces marches de l’opposition.

Ce soir, dans un message lu à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), le Président Joseph Kabila dit “soutenir” l’action du Procureur général de la République.

Des sources concordantes rapportent que plusieurs cadres de l’opposition seraient visés par ces mesures.

Le Rassemblement attend accompagner Etienne Tshisekedi avec tous les leaders chez le Procureur général de la République pour répondre à ces accusations“, raporte une de nos sources qui a requis l’anonymat.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.