Martin Fayulu: “Nous mobiliserons jusqu’à ce que Kabila quitte le Palais de la Nation”

Dans une déclaration publique lue le mardi 13 septembre par le Secrétaire Général Adjoint et porte-parole de l’UDPS, Bruno Tshibala, le Rassemblement appelle “le peuple congolais de se prendre en charge”  pour répondre “au mot d’ordre” d’Etienne Tshisekedi.

Le Rassemblement réitère son appel au peuple congolais de se prendre en charge en répondant massivement, au pays comme à l’étranger, au mot d’ordre de mobilisation générale par des sit-ins en date du 19 septembre 2016, devant la CENI et les postes diplomatiques à l’étranger, afin d’exiger la convocation immédiate et sans délai du scrutin présidentiel (…) et signifier à (au président) Joseph Kabila son préavis de 3 mois, qui prend effet, le 19 septembre 2016 et se termine le 19 décembre 2016” rapporte Bruno Tshibala.

D’après Martin Fayulu, il s’agit de “plusieurs sit-ins” sur “toute l’étendue du territoire congolais et à l’étranger” aux différents bureaux de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Nous allons y faire deux choses. D’abord remettre à la CENI le préavis de M. Kabila (président de la République), lui disant que son mandat arrive à terme le 19 décembre 2016 (…) et qu’au plus tard, il doit quitter le Palais de la Nation (Ndlr: Palais présidentiel) le soir de ce 19 décembre  à 23h59 (…) Deuxièmement, nous allons demander à la CENI de nous montrer la convocation du scrutin pour l’élection présidentiel“, explique M. Fayulu.

En outre, le député national estime que si la CENI ne convoque pas l’élection présidentielle,  elle sera “disqualifiée” parce qu’elle aura “violé la constitution”.

Concernant le Dialogue politique qui s’est ouvert depuis le 1er septembre à la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa, Martin Fayulu affirme que le Rassemblement “n’est pas du tout concerné“.

Le monologue de la Cité de l’UA concerne la famille politique élargie de Kabila, donc ça ne nous intéresse pas“, déclare Martin Fayulu, réaffirmant que les opposants réclament “toujours un Dialogue selon la résolution 2277 des Nations unies“.

Cette “mobilisation générale” de l’opposition, renseigne le président de l’ECIDé, va continuer “jusqu’à ce que le 19 décembre à 23h59 au plus tard, Monsieur Kabila  quitte le Palais de la Nation“.

Ecoutez Martin Fayulu.

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/282871376″ params=”auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true” width=”100%” height=”450″ iframe=”true” /]

 

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.