Situation tendue à Kasumbalesa: les explications de Lambert Mende
Image d’archive.

La nuit du 8 au 9 septembre 2016, des crépitements de balles ont été entendus au centre de cette ville à la frontière avec la Zambie. Ce matin, des habitants se sont rendus au bureau de la Police locale pour manifester leur “colère” face à l’insécurité “grandissante”.  S’en est suivi des affrontements. Les bureaux de la Police ont été saccagés et incendiés.

Pendant la nuit, les gens n’ont pas bien dormi.  Il y avait des crépitements de balles partout (…) Ce matin, les gens sont venus vers la police pour les menacer, et ont commencé à saccager la Police.”, explique un témoin sur place à TOP CONGO FM.

Des sources concordantes parlent de “plusieurs morts“. Une information que refutée le Ministre Lambert Mende,  Porte-parole du gouvernement.

Des bandits ont braqué un cambiste +agent de change+ et la police est intervenue (…) dire qu’il y a plusieurs morts c’est exagéré, je ne suis pas au courant d’une telle information“, a réagi Lambert Mende, joint au téléphone par Politico.cd

Pour l’heure, le calme est relativement revenu.

Située à  96 km de Lubumbashi, la ville de Kasumbalesa est le poste frontière entre la RDC et la Zambie et plaque tournante de l’économie des provinces issues de l’ex-Katanga.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.