L’UNC compte toujours convaincre Tshisekedi

L’Opposant Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Nation congolaise (UNC) a créé une sensation à l’ouverture du Dialogue politique en République démocratique du Congo, en appelant à une suspension des travaux afin de convaincre les Opposants qui refusent d’y participer.

Nous allons lancer un appel à nos frères de l’Udps et du G7 à se joindre à nous“, a déclaré Vital Kamerhe dans son discours.

Le Dialogue politique initié par le président Joseph Kabila, qui a débuté le jeudi 1er septembre à Kinshasa, est boudé par une majeure partie de l’opposition, notamment Étienne Tshisekedi et Moïse Katumbi, qui ont choisi de le boycotter.

Hier samedi 03 septembre 2016, Jean-Bertrand Ewanga et Claudel Lubaya ont été exlus de l’UNC sur décision de la Direction politique nationale de ce parti de l’Opposition qu’a présidée Vital Kamerhe lui-même.

Jean-Bertrand Ewanga et Claude Lubaya ne soutiennent pas la participation de leur parti au Dialogue politique.

Joint au téléphone par Politico.cd, le député Ewanga dit “prendre acte de cette décision“, annonçant par ailleurs une audience “dès ce soir” auprès du président du Rassemblement, Etienne Tshisekedi.

Malgré la perte de ses “lieutenants”, Vital Kamerhe n’envisage pas de quitter le Dialogue. Selon Jolino Makelele, Porte-parole de l’UNC, le parti Rouge-Blanc va “continuer sa démarche” pour tenter de convaincre les autres opposants à participer au Dialogue.

Cette démarche de l’UNC n’est pas une démarche isolée, puisque le Facilitateur (NDLR: Edem Kodjo) lui-même avait dit qu’il espérait toujours la venue de ceux qui sont à l’extérieur (…) et d’après ce que je sais, c’est que les lignes sont en train de bouger“, explique M. Makelele joint au téléphone par Politico.cd.

 

L’UNC reste néanmoins déterminée à participer au Dialogue politique “sans les autres Opposants“.

L’UNC en son temps était quasiment un parti orphelin à réclamer un Dialogue sous les auspices de la Communauté Internationale (…) maintenant que nous avons eu un Facilitateur à notre demande (…) nous avons eu la résolution 2277 … et donc nous sommes fondés cette fois-ci à y aller, parce que c’est conforme à ce que nous avons toujours souhaité.“, explique M. Makelele.

Par ailleurs, le Porte-parole de l’UNC affirme que son président, Vital Kamerhe entretien toujours des “bons rapports” avec l’Opposant Moïse Katumbi que soutient le Rassemblement d’Etienne Tshisekedi.

Je crois que les rapports sont bons (…) ça leur arrive aussi de communiquer“, a-t-il déclaré .

Ecoutez Jolino Makelele

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/281320381″ params=”auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true” width=”100%” height=”450″ iframe=”true” /]

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.