Etienne Tshisekedi : « Le peuple va imposer sa démocratie » (Fin du meeting)

Etienne Tshisekedi a tenu ce dimanche 31 juillet 2016 son premier discours à Kinshasa depuis 2011. Il a parlé pendant une vingtaine de minutes devant plusieurs milliers de personnes. Annoncé à 13H00, ce meeting a débuté à 15H20.

Rassemblement

« Nous sommes ensemble, désormais. Nous devrons avoir le même langage au sujet du dialogue. Nous sommes très attachés à notre constitution. Et elle déclare que le président ne peut aller au-delà de deux mandats. »

Elections

 « Si la CENI ne convoque par le corps électoral, ce sera considéré comme une haute trahison. Kabila débutera son préavis le 19 septembre. Cette fois-ci, les congolais doivent se prendre en charge. Nous ne voulons pas que les étrangers s’immiscent dans nos affaires. Nous lançons un signal qui dit que nous sommes débout. S’ils ne respectent pas la constitution, la population doit se prendre en charge. Le peuple doit démontrer sa souveraineté (…) Si les élections ne sont pas convoquées en septembre, le peuple va imposer sa démocratie ».

Elections 2011

« Vous savez qui a gagné les élections en 2011. On serait déjà loin aujourd’hui. Les « dongolo miso » en ont décidé autrement. »

Facilitateur Edem Kodjo

« Le Facilitateur Kodjo est un grand Kabiliste »

C’est Joseph Olenghankoy qui a assuré la modération du meeting. Les délégations de l’UDPS, de la Dynamique, du G7, de l’AR, du  G14, de MPP, du Front du Peuple, de la Convention des républicains étaient présentes. La société civile était représentée par Maitre Georges Kapiamba et Kabengela Ilunga. Les mouvements citoyens LUCHA et FILIMBI étaient aussi présents.

 

5 commentaires
  1. Rien de nouveau sous le soleil. Étienne Tshisekedi est un homme du passé, incapable de se départir de ses vielles méthodes de lutte politique basées sur l’intox, le chantage, la démagogie et les insultes envers les autorités du pays. En fait, de l’opposition pour l’opposition. Cette fois-ci, il vient de s’enterrer politiquement. La situation des années 90 est radicalement différente de celle d’aujourd’hui. En restant enfermé dans sa logique éternelle de bras de fer avec tous les pouvoirs successifs, L’opposant historique se trompe d’analyse, faute d’avoir mis à jours son logiciel de raisonnement politique. Nous sommes en plein exercice de démocratie, bien qu’expérimentale, contrairement à la période de transition mubutienne des années 90. Le projet politique de M. Etienne Tshisekedi reste le même. Tenter de renverser les institutions en place en s’inspirant du schéma burkinabé. L’élément déclencheur selon sa stratégie, c’est la non-organisation des élections en décembre 2016. Mais, c’est un combat perdu d’avance. La population qui n’est plus dupe, surtout à l’écoute de ses égarements de ce dimanche 31 juillet. Ses parrains occidentaux ont tous adhéré à l’idée d’un dialogue préélectoral. Je ne les vois pas soutenir une insurrection injustifiée pour motiver le positionnement d’un politicien avide de troubles. Aujourd’hui, force est de constater que l’opposition congolaise n’est pas une alternative au pouvoir en place. Elle ne représente en rien un espoir pour l’avenir du pays. Son seul combat se résumant en termes des frustrations et de combat personnel contre l’individu Joseph Kabila. Nous sommes donc en face d’un groupe d’agitateurs. L’opposition congolaise est un vrai problème pour le pays qu’elle ne peut être une solution pour l’avenir du pays. Concernant le facilitateur. M. Eden Kodjo a satisfait à toutes les exigences et caprices de Tshisekedi, que la MP a cédé sans se sourciller. La dernière en date, c’est le report du démarrage des travaux préparatoire du dialogue. Cette concession a été ignorée par M. Tshisekedi. Celui-ci doit savoir qu’on n’est pas indéfiniment enfant gâtée de la communauté internationale. Cette fois c’est un caprice de trop qui démontre plus une question de lucidité mentale que celle d’une politique réfléchie.

    1. A lire ton commentaire, j’en conclue que Toi et le chef de l’UDPS vous êtes pareil. Je te conseillerai plutôt de prier pour notre pays afin que ce qui divise ne soit plus.

    2. Je me demande qcq le vieux désire pour notre pays, car en décembre 2011 il a preté serment dans sa residence comme président de la RDC, et voici qu’il change de discours…, il serait preferable pour lui de preparer le renouvellement de son mendat…
      En plus, il nous traite nous peuple d’irresponsable, d’inconscient, d’imature…, quelle insulte? Ce n’est pas tout, qu’est-ce qu’il connait de la démocratie? Car, on ne sait pas qui l’a élu à la tête de l’UDPS et il n’a jamais eu alternance au sein du parti et voilà qu’il veut offrir l’UDPS à son fils… Ce genre d’homme ne merite pas la presidence de notre pays, car il risque de l’offrir meme à son neveu…
      Nous peuple congolais, nous savons ce que nous faisons et on est responsable de nos actes!

      1. Votre bonheur et la belle vie de la corruption que vous mener donc ce train de vie GIGANTESQUE,ROCAMBOLESQUE,donc cette vie sera STOPER bientôt et votre place sera en exil ou en PRISON…

    3. Vraiment c’est pitié pour tes arguments envers Tshitshekedi mais dans tous ça c’est la belle vie que tu mène avec la corruption qui gangrène ta vie et surtout ta propre famille et qui sera bientôt STOPER…

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…