31.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mardi, février 18, 2020
Publicité

Le HCR recommande la confirmation de la nationalité congolaise aux enfants de réfugiés Rwandais nés d’un parent congolais

- Publicité-

Le but de cet exercice était de poursuivre l’enregistrement biométrique des réfugiés rwandais qui avaient été interrompus en 2016 pour des raisons de sécurité afin de fournir une base de référence pour la mise en œuvre de solutions globales avant l’invocation d’une clause de cessation pour ce groupe de réfugiés apprend POLITICO.CD d’un rapport publié par cette agence de l’ONU au mois de mars dernier.

L’exercice a débuté en avril et s’est poursuivi jusqu’au 30 novembre 2018. Deux méthodes d’enregistrement ont été appliquées en parallèle, à savoir un enregistrement biométrique avec délivrance de certificats de réfugié et un exercice de vérification permettant de dénombrer plus rapidement et plus facilement un plus grand nombre de réfugiés, aidant à cartographier leur présence explique le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

“Au cours de l’exercice biométrique, des lettres d’attestation ont également été fournies aux réfugiés déjà inscrits à des exercices précédents et dont les lettres avaient expiré. Au vu des données complètes collectées tout au long de l’opération 2018, il se constate que tous les réfugiés rwandais du Kivu souhaitant être enregistrés par la biométrie n’ont pas été atteints dans les le temps disponible pour l’opération” écrit le rapport.

Cette opération d’enregistrement a été confrontée à plusieurs défis, notamment accès difficile aux populations de réfugiés rwandais en raison d’un contexte sécuritaire globalement précaire, tensions inter-communautaires, le contrôle de ces populations par des groupes armés dans certaines zones et le déplacements. Toutes ces raisons conduisent généralement à un isolement élevé de ces populations poursuit la même source.

Le CNR et le HCR était également confronté à des contraintes logistiques. En outre, il est clair qu’un certain nombre de réfugiés ne souhaitent pas être biométriquement enregistrés, soit parce qu’ils craignent d’être rapatriés de force, soit parce qu’ils le font souhaite pas être identifié comme Rwandais à cause des fortes tensions ethniques dans le Kivu note le document consulté par POLITICO.CD.

“En conséquence, il convient de souligner que le chiffre de 76 067 ne peut être considéré comme définitif. Plus des deux tiers des réfugiés rwandais sont nés en RDC et constituent le deuxième, voire le troisième génération de réfugiés. Ils ont des liens décroissants avec le Rwanda et leur famille principale et les intérêts économiques sont de plus en plus établis en RDC, à mesure que le temps passe et que les génération de réfugiés de 1994 à 1998 diminue pour les plus récents” indique le rapport.

Pour ce dernier, le rapatriement volontaire peut ne plus être la solution privilégiée, car la majorité irait dans un pays qui de facto leur reste pour la plupart inconnu.

Dans ce contexte, il est particulièrement préoccupant de noter que près de la moitié (48%) des enfants rwandais ne vont pas à l’école, soit par manque de ressources financières d’une très faible intégration. C’est aussi un 21% des réfugiés vérifiés ont dit au HCR qu’ils avaient été déplacés de force lors de précédents 12 mois. Il est nécessaire d’aborder l’intégration locale en utilisant un réseau local multi-partenaires.

Le manque de documentation a un impact négatif sur les chances d’intégration locale. À cet égard, le courant de la politique consistant à limiter la validité des certificats à l’année civile est un sérieux obstacle. En pratique, il cela signifie qu’à partir du 1er janvier 2019, tous les réfugiés rwandais dans les Kivus seront sans papiers.

Quant aux recommandations, sur la base de toutes les conclusions susmentionnées, le HCR liste des recommandations sur les étapes possibles à savoir l’examen de la durée des certificats pour une validité maximale de cinq ans (CNR Kinshasa), les réfugiés rwandais vont renouveler leurs certificats de réfugié en 2019, à Goma et à Bukavu, l’ouverture des certificats des unités de campagne du CNR au niveau territorial à Masisi et à Rutshuru, au niveau local, l’examen urgent d’accès des réfugiés rwandais à l’éducation avec les parties prenantes concernées, plaider auprès des clusters/acteurs de la stabilisation pour inclure les zones accueillant un grand nombre de réfugiés rwandais les réfugiés dans leurs projets, continuer l’opération de rapatriement volontaire et la confirmation de la nationalité des enfants nés d’un parent congolais conclut le rapport.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD
- Publicité -

EN CONTINU

Les acteurs en énergie renouvelable en séminaire d’échange d’expérience à Goma sur l’inclusion financière

es acteurs dans les secteurs de l’énergie renouvelable en RDC son en séminaire en ville de Goma sur le modèle "pay-as-you-go" ,...

Julien Paluku primé par des journalistes du magazine Infrastructures et développement

Le ministre de l'industrie Julien Paluku Kahongya a vu ses efforts au ministère de l'industrie être récompensés ce lundi 17 février par...

Accident de circulation à Kinshasa : Félix Tshisekedi diligente une enquête pour clarifier les causes de l’accident

Après l'accident intervenu dimanche 16 février au rond point Ngaba, Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du...

Programme de 100 jours: Nicolas Kazadi se dédouane, charge le DIRCAB V.Kamerhe et sollicite un audit professionnel sur ce dossier

Disant être victime d'une vaste campagne de calomnie dans les réseaux sociaux, en rapport avec le programme dites des 100...

RDC : Willy Ngoopos fait signer un acte d’engagement aux structures exécutants des travaux de construction des sauts-de-mouton

Après la visite de Félix Tshisekedi, président de la RDC aux différents chantiers de la capitale, Willy Ngoopos, vice premier ministre, ministre...

notre sélection

Sindika Dokolo dément toute ingérence de Félix Tshisekedi dans son dossier judiciaire en Angola

Le président du mouvement les congolais débout, Sindika Dokolo a réagi à la polémique suscitée lors du récent voyage du président Félix...

Le PPRD commémore avec faste le 19ème anniversaire de l’assassinat de Laurent-Desiré Kabila

En marge de la commémoration du 19e Anniversaire de l'assassinat de Mzee Laurent Désiré KABILA ce 16 janvier, le Parti du peuple...

RDC: Vodacom Congo remet une maison et un 4×4 aux gagnants mensuels de M-pesa Promo “Koma kolo lopango”

Vodacom, l'un des opérateurs téléphoniques de la République Démocratique du Congo, a après tirage au sort, remis ce mercredi 15 janvier 2020,...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join