Les compagnies aériennes Congolaise et Rwandaise vont exploiter les espaces aériens de la RDC et du Rwanda annoncent les sources de la présidence de la République de la RDC.

Les lignes Kigali-Kinshasa seront exploitées par ces deux compagnies annoncent les sources proches du cabinet du président Félix Tshisekedi, qui ont échangé avec Yvonne Makolo, rwandaise d’origine congolaise, qui est à la tête de la compagnie aérienne du Rwanda.

Avec la crise politique qui a secoué les deux pays voisins, les habitants de ces pays de la région de Grands-lacs empruntent de longs trajets pour relier les deux pays et cela par le biais de compagnies aériennes d’autres pays.

Des détours sont parfois longs entre Kinshasa et Kigali. Des voyageurs sont obligés par exemple de passer par Addis-Abeba (via Ethiopian Airlines), par Nairobi (via Kenya Airways) ou par Brazzaville pour aller dans l’une de ces capitales africaines.

La ligne Kigali-Kinshasa ouverte pour les compagnies nationales de ces deux pays, pourra également être bénéfique aux populations de l’est de la RDC en terme de réduction de prix de vols à destination de la capitale congolaise, essentiellement exploitée par les vols nationales aux prix exorbitants.

Cette réouverture de l’espace aérien Congolo-Rwandais est également une avancée diplomatique entre les deux pays aux deux décennies de relations bilatérales fragiles.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD