PUBLICITÉ

La présence d’ex M23 en ville de Goma n’impacte pas négativement sur la sécurité de la ville [Armée] 

Après le rapatriement à Goma de plus de 60 ex combattants du M23 en provenance de l’Ouganda, certains habitants de la ville de Goma, commençaient à accuser ces ex combattants d’être à la base de l’insécurité qui sévit ces derniers jours à Goma.

Contacté à ce sujet, le major Guillaume Kaiko Ndjike, porte-parole de la 34ème région militaire, pense que la situation sécuritaire actuelle de la ville de Goma, n’a rien à voir avec le récent rapatriement d’ex combattants du mouvement du 23 mars, M23.

- Publicité-

Le major Guillaume Ndjike avoue que ces ex combattants vivent dans leurs familles respectives à Goma, mais ils seront cantonnés à Kitona où ils vont opérer un choix entre travailler dans le service armé soit regagner la vie civile.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU