25.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

jeudi, février 27, 2020
Publicité

Plus de 60 réfugiés congolais détenus pour avoir «créé une opinion internationale hostile au Rwanda

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi à Londres, l’ONG Amnesty International s’insurge contre la détention de plus de 60 réfugiés congolais, arrêtés il y a une année dans le camp de Kiziba, au Rwanda. Ils sont également accusés de «violence contre les autorités publiques»

“Les policiers qui ont tiré sur des réfugiés congolais qui protestaient contre la réduction des indemnités de subsistance et le soutien dont ils bénéficiaient doivent faire l’objet d’une enquête et doivent répondre de leurs actes”, a déclaré Amnesty International, un an après la mort d’au moins 11 réfugiés dans la ville de Karongi et le camp de réfugiés de Kiziba dans l’ouest du Rwanda.

Bien qu’aucune enquête officielle n’ait été publiée sur l’assassinat de manifestants, au moins 63 réfugiés font l’objet d’accusations liées aux manifestations, allant de “participer à et organiser des manifestations illégales” à “la diffusion de fausses informations dans le but de créer une opinion internationale hostile contre le gouvernement rwandais lit-on dans ce communiqué.

“Au lieu d’accuser les réfugiés de ternir l’image du Rwanda, les autorités devraient enquêter sur la mort de 11 réfugiés au cours d’une manifestation organisée par des officiers de police et demander des comptes aux responsables de ces assassinats” , a déclaré Sarah Jackson, directrice adjointe d’Amnesty International pour l’Afrique orientale, la corne et les Grands-Lacs Africains cité dans le document reçu par POLITICO.CD.

Un nouveau briefing d’Amnesty International intitulé “Rwanda: Enquêter sur l’assassinat de réfugiés”, condamne le manque d’enquêtes sur le comportement d’agents de police ayant fait usage de la force meurtrière contre les manifestants réfugiés au bureau de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) à Karongi et au camp de réfugiés de Kiziba 22 février.

Le 20 février, des centaines de réfugiés congolais ont marché à 15 km du camp de réfugiés de Kiziba pour protester contre la réduction de l’aide reçue de l’UNHCR, exigeant soit d’être rapatriés en République démocratique du Congo (RDC), soit de déménager dans un autre pays.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) |POLITICO.CD
- Publicité -

EN CONTINU

Affaire prêt supposé obtenu par le FPG au FPI: les avocats de l’ancien ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba saisissent la justice

Dans un communiqué de presse datant du 25 février 2020, les avocats conseils de Tryphon Kin Kiey Mulumba, plusieurs fois ministres et...

RDC: Les avocats de Samih Jammal sollicitent son transfert dans un hôpital à cause d’un malaise

Arrêté pour le présumé détournement de 57 millions USD destinés à la construction des maisons préfabriquées dans le cadre du programme de...

Programme de 100 jours : un militant du collectif des citoyens indignés demande pardon à Amato Bayubasire pour l’avoir accusé de détournement sans preuve

Quelques jours après le dépôt de la plainte contre Augustin Ntaitunda à la cour d’appel de Bukavu, celui-ci vient de demander pardon...

Coronavirus: plus de 140 étudiants congolais bloqués en Chine, les parents appellent Félix Tshisekedi à réagir

Plusieurs étudiants congolais sont encore bloqués en Chine alors que l'épidémie de Coronavirus y fait rage.Face à cette...

Ramazani Shadary a réussi durant ces deux années, à placer le PPRD au premier plan dans l’échiquier national ( Cellule de communication )

Dans une une vidéo diffusée par la cellule de communication du PPRD et qui nous est parvenue ce mercredi 26 janvier 2020,...

notre sélection

Entrepreneuriat: les albinos formés sur les techniques de fabrication de produits cosmétiques bio pour leurs peaux grâce à Vodacom

Désormais, les albinos peuvent fabriquer eux-mêmes leurs produits cosmétiques bio pour la peau grâce à une formation organisée par la Fondation Vodacom...

« Congo Faut Ebonga », la campagne qui veut “réparer” la RDC

"Il faut que le Congo change", ou encore, "le Congo doit se développer." Le slogan lancé sur les réseaux sociaux il y...

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join