Attaque contre les Casques bleus à Sake : António Guterres enjoint au M23 le respect de la feuille de route de Luanda

Le Secrétaire général de l’organisation des Nations Unies, Antonio Gutierrez a condamné samedi 16 mars, l’attaque contre huit Casques bleus de la Mission onusienne pour la stabilisation en République démocratique du Congo (RDC) dans la localité de Sake, au Nord-Kivu.

C’est ce qu’a rapporté le porte-parole adjoint du Secrétaire général onusien, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse publiée samedi, dans un article de ONU Info que POLITICO.CD a consulté.

À en croire Farhan Haq, le Secrétaire général a de ce fait demandé au M23, auteur de cette attaque, « de se retirer complètement de toutes les zones occupées et de respecter les décisions énoncées dans le communiqué de Luanda daté du 23 novembre 2022 ».

Publicité

« La souveraineté et l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo doivent être pleinement respectées », a encore déclaré le porte-parole adjoint du Secrétaire général qui réaffirme la détermination de la MONUSCO à mettre en œuvre son mandat de protection des civils.

Huit Casques bleus de la Force onusienne ont été blessés lors des affrontements entre le Mouvement du 23 Mars et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la région de Sake, situé à 20 kilomètres de Goma, capitale de la province.

Ces derniers étaient déployés dans le cadre de l’Opération Springbok, lancée en novembre pour protéger les civils au Nord-Kivu. La MONUSCO et les FARDC y mènent des actions conjointes.

Comme la cheffe de la MONUSCO, Antonio Gutierrez a, condamnant « avec la plus grande fermeté », souhaité un prompt rétablissement aux huit blessés, dont un grièvement.

Odon Bakumba

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading