Kasaï-Central : plus de 50 journalistes formés sur la pratique du journalisme en période électorale

Les chevaliers de la plume de la ville de Kananga et ceux de 5 territoires de la province du Kasaï-Central, ont été formés par l’UNESCO, en partenariat avec l’ONU femme et le PNUD, sur la pratique du journalisme en période électoral. Cette formation s’inscrivait dans le cadre du projet de la prévention de la violence électorale (PREVEL).

Pendant 4 jours, les journalistes ont été formés sur l’intégrité de l’information, pour la lutte contre la désinformation, la mal information, mésinformation et le discours de haine pendant la période électorale.

Lors de la cérémonie de clôture, ces 53 professionnels des médias ont dans une déclaration, reformulé les recommandations suivantes :

Publicité

  1. À l’Etat congolais de veiller à la sécurité des journalistes pendant la période électorale.
  2. Au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication ( CSAC) de doter à la coordination provinciale du Kasaï-Central, des moyens financiers, pour pallier son inefficacité et son dysfonctionnement.
  3. À l’UNPC, section du Kasaï-central de redynamiser son équipe, en vue de permettre à sa commission de discipline de jouer convenablement son rôle, en vue d’éviter tout cas de dérapage. D’instaurer une commission d’éthique, pour protéger les journalistes femmes contre la violence pendant la période électorale.
  4. À l’UNESCO de multiplier les séances de renforcement des capacités à l’intention des professionnels des médias, en vue de les engager sur la voie de journalisme par excellence.

De plus, l’agence onusienne a été encouragée d’accompagner les professionnels des médias et leurs organisations dans la réforme des textes légaux, organisant le fonctionnement du CSAC, et la nomination de ses animateurs en vue de garantir leur indépendance.

À cette occasion, le chef de bureau du PNUD au Kasaï-central a demandé aux journalistes de mettre en pratique toutes les matières apprises au cours de leur carrière pour être loin de tout cas de dérapage, révélé pendant les élections du 20 décembre dernier.

Le projet de prévention de la violence électorale (PREVEL) est exécuté dans les provinces du Haut-Katanga, du Lualaba et du Kasaï-Central.

Pierre Kabakila

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading