Crispin Mbindule: « ce protocole d’accord avec le Rwanda confirme les soupçons d’un soutien de l’UE au plan de balkanisation de la RDC »

Alors que les affrontements se poursuivent entre l’armée congolaise et les terroristes du M23-RDF, le député national Crispin Mbindule est monté au créneau pour fustiger le protocole d’accord récemment signé par l’Union européenne et le Rwanda.

L’élu de Butembo a adressé une correspondance à l’ambassadeur, Représentant de l’UE en RDC pour protester contre ce protocole qui porte sur la coopération minière.

Dans sa lettre datée du 29 février, ce député considère cet accord comme « un mépris et surtout une insulte » envers toute la nation congolaise et ses dirigeants.

Publicité

« Ce protocole d’accord conclu avec le Rwanda confirme les soupçons d’un soutien indéfectible de l’Union Européenne au plan macabre de déstabilisation et de balkanisation de la République Démocratique du Congo », a-t-il pesté.

Pour lui, à travers ce mémorandum d’entente, l’UE déclare son soutien à la contrebande minière et au trafic des minerais « colorés du sang » de la population du Kivu.

« Le fait de conclure avec la République du Rwanda l’accord de même ordre que celui signé en octobre 2023 avec la République Démocratique du Congo, relève de l’hypocrisie et du cynisme de l’Union Européenne qui engendre le malheur pour la RDC. En d’autres termes, le Rwanda ne peut en aucun cas être un important fournisseur de tantale, d’étain, de tungstène, d’or et de niobium alors qu’il ne dispose pas des réserves de lithium,de coltan, de wolframite et des terres rares », indique l’élu de Butembo.

« Ce sont plutôt des velléités bellicistes et ses tendances expansionnistes depuis plus de deux décennies dans la partie Est de la RDC qui le font passer pour un pays exportateur des minerais stratégiques et critiques au détriment des milliers des morts congolais sous un silence coupable de l’Union Européenne qui se dénote par la conclusion et la signature d’un contrat minier qui ne fait que renforcer le pillage de nos minerais et massacrer les populations congolaises qui s’opposent à ce complot anachronique de la présence des FDLR justifiant sans raison la violation de nos frontières par la RDF et ses supplétifs du mouvement terroriste du M23 », a-t-il poursuivi.

Mbindule Mitono souhaite que l’instance européenne prenne des sanctions contre Kigali compte tenu de ses exactions commises au Kivu plutôt que de récompenser sa lutte « belliqueuse » contre une population, victime de son hospitalité.

Azarias Mokonzi

1 comments
  1. Je comprends bien toutes les déclarations qui sont faites par nos autorités politico-religieuses. Mais je pense nous devons nous interroger sur notre désorganisation en tant qu’Etat. Comment comprendre des pans entiers de la république sont restés perméables depuis le départ de Mobutu? Comment comprendre que des territoires entiers puissent manquer d’infrastructures routières, administratives, sanitaires …?
    Interrogeons notre conscience en tant que nation. Que faisons de notre nation, de ses richesses? Puisque l’on se bat plus pour nos positionnements et non pour le bien être du peuple, et non la sécurité du pays. Nous donnons l’impression que nos détracteurs aiment la RDC que nous-mêmes…

Comments are closed.

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading