CSU : le ministère de la Santé prévoit un «suivi de près» pour aider les industries pharmaceutiques à améliorer la qualité des médicaments

Le ministre de la Santé publique Hygiène et Prévention, Samuel-Roger Kamba a réuni, mercredi 28 février, les professionnels du conseil national de l’Ordre des pharmaciens ainsi que tous les experts du ministère, en vue de rappeler l’engagement du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à la Couverture Santé universelle qui passe aussi par l’accès aux médicaments de qualité.

En marge de cette réunion, trois grands points majeurs ont été abordés entre autres, la prestation de soins de santé, le diagnostic et le médicament pour que la Couverture Santé Universelle soit effective.

D’après la cellule de communication du ministère, il était aussi question de mettre en place des stratégies conjointes adéquates pour s’assurer que le patient qui prendra le médicament soit en sécurité afin de recouvrir sa santé.

Publicité

« L’industrie pharmaceutique souffre d’un piratage terrible. Il faudra que des lois soient établies pour réguler ce secteur. Une autre réunion est projetée dans les jours avenirs à en croire les concernés», a fait savoir le ministre Samuel-Roger Kamba.

Dans cette même occasion, le ministère de Santé, a mis en place une stratégie, qui va participer à l’amélioration de l’espérance de vie des congolais ainsi qu’au développement du pays grâce à l’industrie pharmaceutique avec la production des implants et d’autres produits, afin de réduire le taux de chômage.

Gloire MALUMBA

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading