EPST : l’IGF et la Cour des comptes appelées à enquêter sur la gestion de la direction nationale de contrôle de la paie des enseignants

Le directeur de cabinet du Président de la République, Guylain Nyembo enjoint l’inspection générale des finances (IGF) et la Cour des comptes à désigner une équipe afin d’effectuer une mission d’inspection au sein des différents services du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et techniques.

D’après une correspondance adressée à ces deux institutions dont une copie est parvenue ce samedi 16 février à la rédaction de POLITICO.CD, cette mission d’inspection va s’atteler notamment sur la gestion de la direction nationale de contrôle de la paie des enseignants (DINACOPE).

«Je vous demande de bien vouloir désigner une équipe des Magistrats et Auditeurs de la Cour des Comptes pour travailler avec les inspecteurs des Finances déjà à l’œuvre afin de contrôler la gestion de la Direction Nationale de Contrôle de la Pae des enseignants (DINACOPE), ainsi que l’affectation faite par inspection Générale de l’enseignement primaire, secondaire et techniques des frais de participation aux examens d’étal editions 2022 et 2023 payés par les élèves », peut-on lire dans cette correspondance signée par le dircab du Chef de l’État, Guylain Nyembo.

Publicité

Par le même biais, ce dernier précise qu’à la fin de cette mission, un rapport conjoint assorti des recommandations doit être soumis au Président de la République, Félix Tshisekedi.

Cette décision intervient alors qu’il s’observe un bras de fer entre l’IGF et le ministre de l’EPST. Les deux institutions s’accusent mutuellement sur le détournement des fonds pour l’un et le complot visant à discréditer son travail, dénonce le ministre Tony Mwaba.

Bernard MPOYI

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading