RDC : vers la levée du moratoire sur la peine de mort contre « les traîtres» au sein des FARDC

Le gouvernement congolais a pris acte de la demande de levée du moratoire sur la peine de mort contre « les traîtres » au sein des Forces armées de la République démocratique du Congo, soumise auprès du Président de la République par le Conseil supérieur de la défense .

Dans le compte-rendu du Conseil des ministres de ce vendredi 9 février, le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya qui a rapporté la nouvelle, affirme que c’est la ministre d’État chargée de la Justice qui a présenté la note d’information relative à la levée de ce moratoire.

« Elle a rappelé qu’au cours de la réunion tenue le 05 février 2024 sous la conduite du Président de la République, chef de l’État, le Conseil supérieur de la défense a fait un tour d’horizon sur plusieurs questions sécuritaires dont celle liée à la traîtrise au sein de nos forces de défense et de sécurité. Dans la perspective d’y mettre fin, le Conseil supérieur de la défense a demandé au commandant suprême de lever le moratoire sur peine capitale prononcée ou à prononcer contre le militaires qui se rendront coupable d’acte de trahison pendant ce temps, où le pays fait face à l’agression portée par le Rwanda à travers les terroristes de la coalition M23/RDF », a fait savoir le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Publicité

Par le moratoire de fait instauré depuis 2003, la RDC s’inscrit dans la lignée des Etats qui ne tuent pas les criminels mais les placent systématiquement en prison.

Le Conseil de la défense veut vivement la levée de ce moratoire car, selon lui reste la mesure efficace pour permettre de débarrasser l’armée congolaise de tous les traîtres.

Christian Musungayi

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading