Kasaï : la société civile de Kamako sollicite une action humanitaire d’urgence pour plus de 1570 refoulés de l’Angola

La société civile forces vives basée à Kamako dans la province du Kasaï, sollicite des actions humanitaires d’urgence pour aider les expulsés de l’Angola qui présentent des signes de maladie.

Son coordonnateur, l’Abbé Trudon Keshilemba alerte sur quelques cas de maladies observés parmi les expulsés et les retournés volontaires de l’Angola.

« L’urgence humanitaire s’impose, les expulsés de l’Angola ainsi que les retournés volontaires sont d’abord sans abri. La cité de Kamako est surpeuplée en ce moment, rien que pour la période du 7 janvier au 7 février 2024, l’on compte plus de 1573 refoulés et 430 retournés. Aucune action humanitaire n’est menée dans ce coin », a déclaré Abbé Trudon Keshilemba précisant que certains de ces refoulés font des fièvres, la diarrhée. D’autres ont des plaies terribles.

Publicité

Cet activiste des droits humains sollicite l’intervention rapide des gouvernements central et provincial, des organisations tant nationales qu’internationales pour la prise en charge en situation d’urgence.

La cité de Kamako est située à 150 kilomètres de la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï.

Pierre Kabakila

1 comments

Comments are closed.

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading