Inondations en RDC : l’UNICEF renforce son intervention pour enrayer la propagation du choléra

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et ses partenaires ont intensifié leur réponse face aux inondations dévastatrices et à la pire épidémie de choléra depuis des années qui touchent la République démocratique du Congo (RDC). C’est ce qu’a annoncé jeudi 8 février Grant Leaity, représentant de l’UNICEF en RDC.

Depuis décembre 2023, 18 des 26 provinces de la RDC ont été touchées par des pluies particulièrement abondantes. Selon les estimations du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA RDC), plus de 2 millions de personnes, dont près de 60% d’enfants, ont besoin d’aide.

Le fleuve Congo a atteint des niveaux jamais observés depuis plus de 60 ans et les eaux de crue auraient détruit ou endommagé près de 100.000 foyers, 1.325 écoles et 267 centres de santé. Les récoltes se sont gâtées dans les champs gorgés d’eau, ce qui laisse présager des pénuries alimentaires dans certains endroits.

Publicité

« Les enfants de la RDC sont confrontés aux pires inondations de ces dernières décennies et à la pire épidémie de choléra depuis des années. La montée des eaux a endommagé des maisons et amplifié la menace des maladies d’origine hydrique, ce qui les [sinistrés] expose à des risques accrus », a déclaré Grant Leaity, cité dans le communiqué de presse du Fonds des Nations Unies pour l’enfance.

« Si l’on n’intervient pas immédiatement pour fournir de l’eau potable, avertit-il, des moyens d’assainissement et des soins de santé afin d’enrayer la propagation du choléra, les inondations généralisées pourraient porter le nombre de cas à des niveaux sans précédent ».

Alors que 40% des cas de choléra sont recensés dans des zones inondées ou menacées d’inondation, l’UNICEF a également intensifié ses efforts pour endiguer l’épidémie existante, qui menace d’échapper à tout contrôle.

Il fournit de l’eau potable, des kits de purification de l’eau et du matériel de santé aux zones sinistrées et travaille également avec les autorités locales pour assurer la poursuite des services de protection de l’enfance, comme la réunification des enfants séparés de leurs familles et la prestation de services de santé mentale.

Les équipes responsables de la gestion du choléra, soutenues par l’UNICEF, sont également sur le terrain, fournissant une réponse de première ligne lorsque des cas de choléra sont suspectés. Elles distribuent des kits de prévention du choléra, décontaminent les maisons et les latrines communes et mettent en place des stations de désinfection des mains.

Aussi, renforcent-elles les mesures de prévention, y compris les efforts de sensibilisation et de surveillance, et améliorent les centres de traitement du choléra, notamment à Kinshasa.

Odon Bakumba

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading