RDC : Marie-Josée Ifoku préconise la suspension des élections sénatoriales pour allouer plus de moyens aux FARDC

La dégradation de la situation sécuritaire dans l’Est ne cesse de susciter des réactions au sein de l’opinion tant nationale qu’internationale.

Dans ce contexte, la présidente du parti politique Alliance des élites pour un Congo nouveau (AENC) et candidate à la présidentielle de 2023, Marie-Josée Ifoku a formulé une série de propositions pour éradiquer cette situation qui dure depuis des décennies.

L’initiatrice de la Kombolisation estime qu’il faudrait suspendre les élections sénatoriales pour allouer plus de moyens en faveur des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) engagées dans les combats dans les provinces de l’Ituri, du Nord et Sud-Kivu.

Publicité

« Vu l’urgence, suspendre les élections sénatoriales pourrait être avantageux, car les Assemblées provinciales et Sénat sont des institutions budgétivores et souvent inefficaces. Allouer une partie de leur budget aux FARDC, qui rencontrent des difficultés énormes, pourrait être une priorité. Entretemps les négociations continuent », a-t-elle préconisé.

Marie-Josée Ifoku propose également la nomination des Commissaires Spéciaux non originaires à la place des gouverneurs en vue d’éviter notamment la corruption.

« L’urgence actuelle à l’Est devrait se concentrer sur la coordination avec la SADC et d’autres acteurs internationaux pour stabiliser la situation et faciliter le processus de paix en concentrant nos efforts sur l’opportunité diplomatique qui est actuellement offerte. Recréer la cohésion nationale en nommant des Commissaires Spéciaux non originaires à la place des gouverneurs pourrait être une voie pour éviter la corruption imminente et rétablir la confiance dans le processus de la bonne gouvernance », a renchéri Marie-Josée Ifoku.

Actuellement, la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC reste préoccupante. Les affrontements s’intensifient aux alentours de la localité de Sake entre l’armée congolaise et les terroristes du M23, soutenus par le Rwanda.

Bernard MPOYI

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading