Agression dans l’Est : alertée par les bruits de bottes près de Sake, la population vide la cité

Depuis les premières heures de ce mercredi 07 février, les affrontements sont signalés dans le groupement Kamuronza à quelques kilomètres de la cité de Sake, en territoire de Masisi.

Il s’agit, selon les sources locales, des terroristes du M23 qui ont attaqué les positions des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et des résistants « Wazalendo » situées dans les collines de Malehe, Katabiro et Jérusalem à plus au moins 8 kilomètres de Sake.

Cette situation est à la base d’un déplacement massif de la population de Sake vers la ville de Goma, siège des institutions provinciales du Nord-Kivu.

Publicité

« Depuis le matin les choses se sont davantage empirées. On est en train de fuir les affrontements entre l’armée et les rebelles. Les armes se font entendre près des antennes », alerte un des habitants de Sake.

Située à une vingtaine de kilomètres, Sake est le dernier verrou vers la ville de Goma.

Merveilles Kiro

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading