RDC : Tshisekedi demande au gouvernement de disponibiliser les fonds nécessaires pour le fonctionnement de Trans-Academia

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a invité le gouvernement à tout mettre en œuvre pour écarter la menace de grève au sein de la société Trans-Academia et veiller à ce que son redressement serve d’exemple. C’est ce que renseigne le compte-rendu de la 123ème réunion du Conseil des ministres, tenue vendredi dernier.

Depuis le mois janvier dernier, les agents de Trans-Academia, la société publique chargée d’assurer la mobilité des étudiants dans la ville de Kinshasa, ont séché le travail. Ils réclament le non-paiement de plus de six mois de salaire.

Catherine Kathungu, ministre de la Culture et des Arts a indiqué lors du compte-rendu de ce conseil des ministres que le Président Tshisekedi s’est montré vivement préoccupé par la situation de cet établissement public.

Publicité

Dans cette perspective, il a instruit le ministre des Finances de garantir la disponibilité des fonds destinés à Trans-Academia pour son fonctionnement et ses équipements, tout en exigeant un rapport d’exécution de cette instruction lors du prochain conseil des ministres.

« Rappelant l’un de ses six engagements contenus dans le projet de société sur lequel repose son nouveau mandat pour le renforcement de l’efficacité de nos services publics, il a chargé le gouvernement de tout mettre en œuvre pour écarter cette menace contre Trans-Academia et veiller à ce que son redressement serve d’exemple. Le ministre des Finances a été instruit d’assurer la mise à disposition des fonds prévus en faveur de Trans-Academia pour son fonctionnement et ses équipements, mais aussi de soumettre un rapport d’exécution de cette instruction au Conseil des ministres », peut-on lire dans le compte-rendu.

Félix Tshisekedi a également recommandé la mise en place d’une commission, sous la supervision directe du Premier ministre, composée d’experts de divers départements et de la direction de Trans-Academia, afin d’évaluer les besoins actuels de l’établissement et de trouver des moyens plus efficaces pour favoriser son développement.

Cette commission devra présenter les progrès de l’extension des activités à travers le pays lors du dernier Conseil des ministres de chaque trimestre, selon la recommandation du Chef de l’État.

Christian Musungayi

1 comments
  1. A mon humble, transacademia doit plutot être dissolute et transformee en une direction au sein de l’entreprise transco, offrant des abovementioned a tarifs preferentiel pour les etudiants. Creer toute un establissement en charge du Transport des etudiants dans un pays avec un budget deficitaire c etait trop demande au pays.

Comments are closed.

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading