Nord-Kivu : les activités socio-économiques paralysées à Kivale suite à des accrochages des groupes armés réfractaires

Plusieurs populations du village Kivale dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu ont fui leurs habitations depuis une semaine, suite aux affrontements en répétition des groupes armés réfractaires au Programme de désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation ( P-DDRCS), a rapporté jeudi 1er février, l’administrateur de cette entité, le colonel Allain Kiwewa.

Selon les informations rapportées par la Radio Okapi, cette autorité locale militaire a renseigné que ces affrontements ont paralysé les activités socio-économiques dans ce coin de la République et qui ont poussé les habitants de trouver refuge vers des villages situés à proximité supposés être sécurisés. Il s’agit notamment de Kasuho Ivingo, Kighali, Lubero-centre.

Le colonel Allain Kiwewa a, par ailleurs, fait remarquer que parmi les groupes armés qui s’affrontent dans la région, figure le Front des patriotes pour la paix/Armée du Peuple, (FPP/AP) du général autoproclamé Kabido qui se bat avec un autre groupe non identifié.

Publicité

Au regard de cette situation, il a laissé entendre sans les mentionner, que des dispositions sont d’ores et déjà prises pour traquer tous ces groupes armés et maîtriser la situation.

En outre, cette information a été également confirmée par la société civile locale. Pour elle, cet activisme des groupes armés perturbe la vie des familles qui vivent quotidiennement avec la peur d’être attaquées.

Dans ce même ordre d’idée, cette structure citoyenne craint qu’une pénurie de produits vivriers à Lubero centre, soit déclenchée si la situation perdurait.

Gloire MALUMBA

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading