RDC : Tshisekedi appelle l’ONU à des sanctions ciblées contre le Rwanda et « son » M23

Au cours d’un échange avec le corps diplomatique accrédité en RDC, le Président Félix Antoine Tshisekedi a rappelé la position de son pays face à l’agression dont il est victime dans sa partie orientale.

Le Chef de l’État congolais a martelé qu’aucun dialogue ne peut et ne pourra intervenir avec l’agresseur (le Rwanda : NdlR) tant qu’il occupera, une portion du territoire congolais.

Il a affirmé que les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) demeureront, quoi qu’il en coûte, commises à la poursuite de l’ennemi jusqu’à son dernier retranchement.

Publicité

Dans le même ordre d’idées, le Président Tshisekedi a lancé un appel pressant aux instances onusiennes, à l’Union Africaine et aux organisations régionales pour que soient initiées des sanctions ciblées à l’encontre des responsables rwandais et du M23 qui violent la souveraineté de la RDC.

« Je salue le déploiement, dans la province du Nord Kivu, de la Force régionale de la Communauté de développement de l’Afrique australe SAMIDRC venue en appui aux FARDC dans les opérations menées contre la coalition RDF-M23 », a t-il ajouté.

Le Chef de l’État a ainsi rappelé que son gouvernement réitère le caractère « non négociable » de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo.

La traditionnelle cérémonie d’échange des vœux s’est clôturée par une séance de salutations entre le Président de la République et les différents diplomates accrédités en République démocratique du Congo.

Christian Musungayi

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading