Ituri : un troisième groupe armé actif s’engage pour la paix à Djugu

La province de l’Ituri se dirige lentement mais sûrement vers le retour progressif de la paix.

Après les miliciens de la force patriotique et intégrationniste du Congo ( FPIC), Coopérative pour le développement du Congo, CODECO/URDPC et Mapi en 2023, un autre groupe armé vient d’adhérer au processus de paix en Ituri, une province sous état de siège depuis mai 2023. Il s’agit d’un groupe armé d’autodéfense des communautés se réclamant victimes des atrocités de l’Ituri.

Dans leur déclaration, ces jeunes se disant résistants aux attaques d’autres groupes armés et qui sont issus des communautés Mambisa, Ndo-Okebo, Nyali, Alur et Hema se disent prêtent à faire la paix en Ituri.

Publicité

« Nous voici aujourd’hui prêts et engagés pour le processus de paix encours prôné par le Président de la République, tout en réaffirmant notre participation au programme PDDRC-S. Nous résistants de autodéfense des communautés victimes de guerre en Ituri prenons solennellement les engagements de garantir la libre circulation des personnes et leurs biens des communautés confondues dans les zones que nous vivons, matérialiser notre adhésion du PDDRC-S, participer à la défense de l’intégrité de notre pays face à l’agression étrangère », peut-on lire dans leur déclaration.

Présent à la cérémonie, le vice-gouverneur policier de l’Ituri a félicité ce groupe armé. Il a invité d’autres jeunes ituriens à désarmer leurs cœurs de la haine pour faire la paix dans cette province.

Écumée par l’insécurité depuis 2017, la province de l’Ituri respire une accalmie sécuritaire ces jours après les engagements de paix signés par certains groupes armés et les opérations militaires menées par les forces armées de la RDC.

Reagan Bin kakani

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading