Agression dans l’Est : après des explosions, un calme apparent s’observe sur les lignes de front

Un calme apparent s’observe sur les lignes de front dans le territoire de Masisi après deux jours d’explosion ayant fait des morts parmi les civils à Mweso (jeudi) et Sake (samedi), mais aussi des affrontements entre les terroristes du M23 et les résistants Wazalendo.

À Mubambiro et Sake où les bombes larguées par le M23 ont fait un mort, 4 blessés et plusieurs dégâts matériels samedi, les activités tournent désormais à la normale même si la population a sa peur au ventre.

Sur les lignes de front de Karuba, Mushaki ou Kingi dans la chefferie des Bahunde, la situation est calme depuis dimanche annoncent plusieurs sources.

Publicité

Ici, les Wazalendo ont réussi à déjouer les attaques du M23 lancées tôt la matinée de samedi. La même situation d’accalmie est observée à Mweso, Butale et Kibanchiro dans la chefferie voisine des Bashali.

Pendant ce temps, les terroristes du M23 ont repris le contrôle de toute la cité de Mweso après que les résistants se sont repliés selon eux, pour des raisons stratégiques.

Vendredi et samedi, plusieurs bombes ont été larguées vers des zones habitées. Ce samedi encore d’autres bombes en provenance des hauts plateaux sous contrôle du M23 sont tombées à Mubambiro et Sake, 48 heures seulement après d’autres bombardements qui ont causé la mort de 19 civils à Mweso jeudi 25 janvier dernier.

Merveilles Kiro

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading