Affrontements FARDC et M23 : une nouvelle bombe est tombée à Lutobogo

Une toute première bombe est tombée dimanche 28 janvier à Lutobogo, une agglomération située à 2 kilomètres du centre de Sake, en provenance des positions du M23, a appris le notable de cette entité dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Selon la même source, cet explosif a été visé non loin de l’endroit où était établi l’ancien bâtiment de l’Institut officiel. C’était lors des accrochages signalés depuis l’avant-midi de dimanche entre les terroristes du M23 et les résistants Wazalendo dans la région de Karuba et Misekera en chefferie des Bahunde à Masisi.

Ces nouveaux tirs interviennent le lendemain de plusieurs autres ( au moins six), qui ont frappé Mubambiro, et Sake où elles ont coûté la vie à une fillette de 12 ans et blessé 4 autres personnes

Publicité

« La première bombe vient de tomber à l’endroit où était l’ancien bâtiment de l’Institut officiel et la deuxième à Murambi près de la rivière de Lutobogo. C’était vers 14 heures ce dimanche. Ceux qui étaient au champ affirment que c’est venu des hauts plateaux vers Misekera (Karuba). Il n’y pas de victime parce qu’elles sont tombées dans des champs où il n’y avait personne », rapporte Buzima Bwira Augustin, notable de Lutobogo.

Le 6 mars 2023, des sources locales avaient annoncé que ces rebelles du M23 ont largué des bombes sur des maisons d’habitation, notamment dans des quartiers situés dans la cité de Sake, Lutobogo et à Mubambiro, aux environs de 16 heures, heure locale.

D’autres sources avaient également évoqué des blessés y compris dans un camp des déplacés

Gloire MALUMBA

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading