Agression dans l’Est: plus de 400 écoles ne fonctionnent pas à Rutshuru depuis octobre à cause de l’insécurité

Dans le territoire de Rutshuru, plus de 400 écoles de la cinquième sous-division ne fonctionnent pas depuis le mois d’octobre 2023, précisément dans la chefferie de Bwito dans la province du Nord-Kivu.

Selon Okapi, cette situation est la résultante de l’insécurité permanente dans la région qui va des villages situés dans les groupements de Bukombo, Bishusha, Tongo et Bambo.

Les acteurs de la société civile s’inquiètent du danger de la perversion de toute la jeunesse de cette partie du territoire de Rutshuru. Ils redoutent plusieurs tares, notamment les grossesses et les mariages indésirables et précoces chez les jeunes filles, ainsi que la montée de la criminalité dans cette zone, ayant pour cause essentielle l’enrôlement des jeunes désœuvrés dans les groupes armés, principalement chez les terroristes du M23.

Publicité

« Dans la sous-division de Rutshuru 5, on avait connu la rentrée au mois d’octobre. Mais vers le début du mois de novembre, les activités scolaires ont été interrompues parce que les M23 ont encore perturbé les activités après le désengagement de l’EAC. Nous avons pensé que le Gouvernement pourrait rattraper la situation. Jusqu’à présent, cette zone est devenue une zone d’opérations du M23 », a dit Bismarck Kamudigi, responsable scolaire local cité par Okapi.

Il invite les autorités compétentes à stabiliser cette zone en particulier et le territoire de Rutshuru en général, afin que les élèves puissent reprendre le chemin de l’école.

« Et au-delà, il y a la coalition gouvernementale et les Wazalendo d’une part et le M23 de l’autre. Comment pouvons-nous connaître la rentrée. Ça, c’est la première des choses qui nous touche beaucoup. Nous voudrions que le Gouvernement puisse stabiliser cette zone de la sous-division de Rutshuru 5 afin que, dans ce mois de janvier, nous puissions connaître la rentrée parce qu’on n’a pas encore perdu beaucoup de jours pour que les enfants puissent reprendre le chemin de l’école. Parce que cette sous-division compte plus de 400 écoles qui ne sont pas opérationnelles », ajoute-t-il.

Depuis l’année 2021, les combats opposent les forces armées congolaises (FARDC) accompagnées des résistants Wazalendo aux terroristes du M23 soutenus par le Rwanda dans les territoires de Rutshuru et de Masisi.

David Mukendi

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading