RDC : l’IGF déterminée à renforcer ses actions dans la lutte contre les antivaleurs dans la gestion publique

L’Inspection générale des finances (IGF) a, dans un message publié ce lundi 22 janvier, réitéré sa « ferme » détermination d’aller au bout des missions qui lui sont confiées.

Il s’agit notamment de vérifier, contrôler, assurer l’audit technique, administratif, financier et comptable à priori et à posteriori sur l’ensemble de l’Administration Publique Nationale.

Cette année, l’IGF attend s’engage à renforcer la lutte contre les antivaleurs dans la gestion publique en RDC. Sur ce, elle veut intensifier ses actions au travers de la patrouille financière.

Publicité

« Année 2024, l’année du renforcement de la lutte contre les antivaleurs dans la gestion publique. La patrouille financière demeure le mode par excellence du contrôle des Finances Publiques pour amener la RDC sur la liste des grandes nations en matière de gestion publique », a-t-elle écrit.

Déjà, le chef de service de cette institution de patrouille financière rattachée à la présidence de la RDC, Jules Alingete avait jugé « positif », le bilan de son action depuis le 30 juin 2020, date de la mise en place de la nouvelle équipe jusqu’à l’année 2023.

Le gendarme anti-corruption avait affirmé alors qu’il présentait un état des lieux de la lutte contre la corruption avant et après l’arrivée du Président Tshisekedi au pouvoir, ainsi que les efforts menés pour l’amélioration de la gouvernance publique.

Christian Musungayi

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading