Kinshasa : une organisation sensibilise les contribuables au paiement de l’impôt foncier

La Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK) et la Fédération des entreprises du Congo (FEC) ont décidé lundi 8 janvier, de l’organisation prochaine à Kinshasa d’une matinée de sensibilisation des contribuables au paiement de l’impôt foncier.

À en croire Michée Musaka, directeur général de la DGRK cité par l’Agence congolaise de presse (ACP), plusieurs matières imposables vont y être expliquées.

« Cette activité ne concerne pas seulement les entrepreneurs. Elle vise également tous les autres contribuables dont les personnes morales, physiques et les grandes personnes. C’est la période de la grande échéance. Le délai est bien fixé par les textes légaux et réglementaires. C’est du 1er janvier au 1er février 2024 », a-t-il déclaré.

Publicité

C’est aussi, selon la même source, dans le cadre de la collaboration avec la FEC en vue de sensibiliser cette dernière sur une grande échéance sur l’impôt foncier et celui sur le revenu locatif qui est en cours, en plus des dispositions légales et réglementaires qui régissent la matière imposable dans la ville de Kinshasa.

Répondant à une préoccupation sur les inquiétudes des entrepreneurs en rapport avec la modification du taux de paiement de l’impôt foncier, le DG Musaka s’est montré rassurant en ce qui concerne la collaboration existant entre l’administration fiscale et le patronat.

« Le paiement de l’impôt foncier, notamment ce que nous appelons l’impôt sur la superficie de concession bâtie et non bâtie et tous les propriétaires au regard de leurs rangs et des dispositions légales. Je crois que tout a été publié au journal officiel. Tout le monde peut se procurer des arrêtés, tout le monde peut se procurer aussi l’édit portant procédure », a-t-il affirmé.

Pour lui, il existe des arrêtés qui déterminent les taux que chacun devrait payer, entre autres, le taux de l’impôt foncier, celui sur le revenu locatif mais aussi le taux que doivent payer tous ceux qui sont bénéficiaires des indemnités de logement mais qui habitent leurs propres maisons.

Odon Bakumba

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading