RDC: création d’une Task force hôtel de ville-ministère de l‘Industrie pour la valorisation des déchets plastiques à Kinshasa

Le ministère de l’Industrie et l’Hôtel de ville de Kinshasa vont constituer une task force sur la gestion et la valorisation des déchets dans la capitale congolaise, Kinshasa. C’est ce qui ressort de la réunion technique présidée par le ministre de l’Industrie, Julien Paluku, et le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, le 20 novembre dernier.

Cette task force aura pour objectif d’accompagner le gouvernement provincial dans son programme d’assainissement de la ville.

« C’est un ouf de soulagement pour le gouvernement provincial de Kinshasa qui attendait de pied ferme cet accompagnement financier en vue de pérenniser les activités d’assainissement dans la ville. Cet effort vient renforcer celui conjugué avec les cas des partenariats avec les sociétés Ok Plast et Clean Plast dans le domaine de collecte et recyclage des déchets plastiques et des cartons; le partenariat avec la société Albayrak qui est déjà à pied d’oeuvre dans la collecte et l’évacuation des déchets », a déclaré le l’autorité urbaine.

Publicité

Selon lui, le choix de ces partenaires est basé sur le critère d’expériences avérées de ces entreprises en Afrique dans le domaine de l’assainissement. Il a révélé un autre projet avec la société américaine Cambridge qui doit débuter avec la collecte et la valorisation des déchets en produisant près de 400 mégawatts de l’électricité.

« Dans cette synergie, il est aussi question de mettre en place une chaîne de valeur de la filière industrielle des déchets dans la capitale. D’où la responsabilisation du ministre national de l’industrie pour chapeauter cette task force qui doit produire les premiers résultats palpables d’ici trois mois », a-t-il consigné.

Le ministre Julien Paluku a salué les démarches entreprises par les autorités provinciales pour renverser cette tendance. Il a promis de s’impliquer pour que la capitale congolaise retrouve sa plus belle robe de « Kin la belle ».

« Le gouvernement de la République tient à mettre tous les moyens nécessaires pour que Kinshasa redevienne une ville très propre et économiquement forte. Nous sommes là dans une filière qui associe le ministère de l’Environnement, le ministère de l’Industrie qui prend la phase transformation, la ville de Kinshasa qui a tous ces mécanismes de ramassage et traitement des déchets pour qu’ensemble nous puissions créer cet écosystème qui va permettre d’arriver à des résultats. Il est nécessaire de travailler avec plusieurs partenaires ayant une expertise en la matière, tout en créant une structure de régulation qui va permettre à l’état de s’assurer que chaque partenaire est en train de remplir ses devoirs conformément aux objectifs fixés », a-t-il renseigné.

Le travail qui sera fait va aboutir à la création d’une économie circulaire capable de produire avec les déchets de Kinshasa près de 200 mégawatts de l’énergie. Ceci va permettre à la ville de réinjecter cette électricité dans la consommation locale.

La mégapole Kinshasa produit entre 10 et 16 mille tonnes de déchets par jour.

Persi M

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading