Élections 2023: l’UE annonce le déploiement d’au moins 100 observateurs le jour du vote dans 17 provinces de la RDC

La cheffe de la mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE-UE), Malin Björk a animé, ce mardi 21 novembre à Kinshasa, une conférence de presse au cours de laquelle elle a lancé le déploiement des 42 premiers observateurs de l’UE dans 17 des 26 provinces de la RDC pour les élections générales du 20 décembre.

D’après ce membre du Parlement européen, ces observateurs passeront six semaines dans le pays pour remplir leur mission en toute impartialité et indépendance.

Cette mission consiste à assurer dans leurs zones d’observation, le suivi de la campagne électorale, des préparatifs et du déroulement du scrutin, de la compilation des résultats et des recours éventuels.

Publicité

Aussi, révèle Malin Björk, les observateurs rencontreront les candidats et partis politiques, l’administration électorale, les membres des bureaux de vote, la société civile et les médias.

Pour la cheffe de la MOE-UE, ces observateurs seront les yeux et les oreilles de l’Union européenne sur terrain.

À ce sujet, elle a laissé entendre que ces observateurs de longue durée seront renforcer quelques jours avant le scrutin par 12 observateurs dits de courte durée, ainsi que par des diplomates de l’Union européenne et des États membres en poste à Kinshasa.

Le jour du vote, Malin Björk a indiqué que la MOE-UE disposera au total de 80 à 100 observateurs, issus de 24 des 27 États membres de l’Union européenne ainsi que de la Norvège, de la Suisse et du Canada. À cela s’ajoutera, une délégation de sept députés du Parlement européen qui va se joindre à la mission le jour des élections.

S’agissant de cette période de campagne, l’Union européenne appelle au respect des libertés d’expression et de réunion, ainsi qu’au rejet de la violence et des messages de haine.

« Notre objectif est de contribuer positivement des élections générales que nous souhaitons inclusives, libres, transparentes et apaisées. L’Union européenne est pleinement engagée dans un processus d’accompagnement de la consolidation démocratique en RDC », a rappelé Malin Björk.

Pendant son séjour à Kinshasa, Malin Björk a rencontré la Commission électorale nationale indépendante (CENI), les équipes de campagne du Président sortant Félix Tshisekedi, de Matata Ponyo et plusieurs candidats à l’élection présidentielle dont Constant Mutamba et Marie-Josée Ifoku. Une rencontre avec le candidat Martin Fayulu figure également au programme.

« La cheffe de la MOE-UE sera de retour en RDC quelques jours avant le scrutin du 20 décembre. La Mission présentera publiquement ses premières observations lors d’une conférence de presse qui se tiendra à Kinshasa deux jours après le vote et remettra quelques semaines plus tard un rapport final assorti de recommandations pour les élections futures », lit-on dans un communiqué consulté par POLITICO.CD.

Christian Okende

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading