Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

lundi, juin 1, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min

COVID-19 en RDC : l’OCC réfute avoir analysé un échantillon de Chloroquine

Contrairement aux informations circulant sur les réseaux sociaux qui lui imputent la confirmation des résultats d’un lot de Chloroquine, l’Office congolais de contrôle (OCC) dément avoir analysé, dans ses laboratoires, un lot de Chloroquine, dans un communiqué du 07 avril 2020, dont une copie est parvenue à Politico.cd.

L’OCC déclare que son département laboratoires n’a jamais reçu ni analysé un échantillon de ce produit.

À travers son Directeur de Marketing, Franck Mukanya, il affirme continuer à exécuter sa mission régalienne, en tant que tierce partie, pour la protection de la santé par le contrôle de tous produits à l’import et à l’export et au niveau de la production locale sur la base des standards nationaux, régionaux et internationaux.

En effet, une polémique est née à la suite d’un médicament de Chloroquine vendu à Kinshasa et testé « faux » par le Laboratoire national congolais de contrôle de qualité. Ce produit portant des similitudes avec un lot de médicaments envoyés à la cellule de Riposte anti-Coronavirus par l’ex-Première Dame de la RDC, Olive Lembe Kabila.

Un document d’analyse autour du médicament « CHLOROQUINE PHOSPHATE TABLETS 250mg », auprès du Laboratoire national de contrôle de qualité (LAPHAKI), a été publié sur les réseaux sociaux, lundi 06 avril 2020.

D’après une conclusion rendue par les pharmaciens Sébastien Nzengo et Michel Twambwe, et consultée par POLITICO.CD, ce médicament est « non conforme ».
« Le principe actif (Chloroquine phosphate) est inexistant dans les comprimés analysés », affirme ce rapport.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...