samedi, janvier 16, 2021
DRC
20,693
Personnes infectées
Updated on 16 January 2021 à 21:43 21 h 43 min
DRC
5,259
Personnes en soins
Updated on 16 January 2021 à 21:43 21 h 43 min
DRC
14,804
Personnes guéries
Updated on 16 January 2021 à 21:43 21 h 43 min
DRC
630
Personnes mortes
Updated on 16 January 2021 à 21:43 21 h 43 min

“Le confinement par intermittence n’est ni sanitaire ni économique”, dénonce Patrick Muyaya

- Publicité-

Le député congolais Patrick Muyaya a dénoncé la mesure de confinement annoncée ce jeudi par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila. Dans un tweet, l’élu de la capitale congolaise affirme que le “confinement par intermittence est une invention congolaise qui n’est ni sanitaire ni économique“. “Le virus ne se confine pas pendant 4 jours. Comment acheter des provisions au 4ème jour si on a pas travaillé les jours précédents ?” interroge Patrick Mauyaya.

Gentiny Ngobila a décrété, jeudi 26 mars 2020, un confinement total intermittent de trois semaines à dater du samedi 28 mars 2020. “Je décrète un confinement total intermittent de trois semaines qui prendra effet à dater du samedi 28 mars 2020 et se prolongera le dimanche, lundi et mardi 31 mars. Le mercredi 01 avril et jeudi 02 avril, les Kinois seront autorisés à circuler afin de s’approvisionner. S’en suivront encore 4 jours de confinement total. Cette rotation se poursuivra pendant 3 semaines“, a t-il dit.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa a souligné que seuls les agents de l’administration publique désignés, afin d’assurer le service minimum et le personnel soignant en service, sont autorisés à se rendre au lieu de travail. “La police veillera rigoureusement au respect de toutes ces mesures et à la sécurité de chaque citoyen“, a spécifié Gentiny Ngobila.

Pour le député Muyaya, le gouverneur Kinshasa aurait été plus complet si son plan était assorti d’un volet social permettant d’appuyer les plus nécessiteux. “C’est désolant de voir en plus que cette mesure radicale ne s’accompagne d’aucune proposition économique pouvant rassurer ceux qui sont lésés“, regrette-t-il.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection