Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

L’ACAJ condamne l’expulsion de Billy Lumbayi et son fils à Lubumbashi par le gouverneur Kyabula, après avoir été annoncés faussement atteints du Coronavirus

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) condamne la décision du gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, d’expulser M. Billy Lumbayi et son fils à Lubumbashi suite à des soupçons de Covid-19.

Dans un communiqué de presse parvenu à Politico.cd, cette association de défense des droits de l’homme a rappelé aux autorités du Haut-Katanga que cette décision viole la Constitution de la République démocratique du Congo en ce qu’elle érige en droit fondamental la liberté d’aller et venir ou fixer sa résidence sur l’ensemble du territoire congolais, et interdit toute forme de discrimination et/ou stigmatisation.

Pour l’ACAJ, « l’attitude du gouvernement provincial du Haut-Katanga contrarie gravement les décisions annoncées par le président de la République relativement la guerre contre le Covid-19. En sus, elle est de nature à jeter le doute sur la crédibilité et la fiabilité des tests viraux effectués par l’INRB« .

L’ACAJ note, par ailleurs, que les prélèvements effectués auprès des suspects se sont révélés négatifs par la suite à l’INRB.

Pour ce, elle demande au gouverneur Jacques Kyabula d’annuler sa décision illégale et attentoire aux libertés garanties aux citoyens par la Constitution, et d’indemniser M. Billy Lumbay et son fils pour les préjudices moraux et financiers qu’ils ont subis.

Cette association recommande au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba d’assurer une coordination nécessaire pour une mise en oeuvre efficace ordonnée et maîtrisée des instructions du président de la République, Félix Tshisekedi.

M. Billy Lumbay et son fils sont arrivés à Lubumbashi le 22 mars 2020 sur un régulier de Congo Airways. Ils ont été expulsés le 25 mars 2020.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Le Gouvernement du Haut-katanga a joué à la prudence, afin de protéger des milliers de personnes dans sa province, sachant déjà comment le covid 19 a été introduit dans la capitale. Et là, les amis juristes sont restés calmes.
    C’est vrai qu’ils sont dans l’exercice de leur métier, mais il ne faut pas en faire trop, jusqu’à sacrifier les innocents, au nom de la constitution. Et s’il les avait laissé libre après cette suspicion et que les résultats tombent positifs. Tout le monde allait critiquer le même gouvernement. Les mêmes mesures sont prises partout au monde et les juristes observent calmement, tant que ça sécurise tout le monde.
    Telle est notre modeste contribution.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...