24.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

dimanche, mars 29, 2020
Publicité

L’ACAJ condamne l’expulsion de Billy Lumbayi et son fils à Lubumbashi par le gouverneur Kyabula, après avoir été annoncés faussement atteints du Coronavirus

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) condamne la décision du gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, d’expulser M. Billy Lumbayi et son fils à Lubumbashi suite à des soupçons de Covid-19.

Dans un communiqué de presse parvenu à Politico.cd, cette association de défense des droits de l’homme a rappelé aux autorités du Haut-Katanga que cette décision viole la Constitution de la République démocratique du Congo en ce qu’elle érige en droit fondamental la liberté d’aller et venir ou fixer sa résidence sur l’ensemble du territoire congolais, et interdit toute forme de discrimination et/ou stigmatisation.

- Publicité-

Pour l’ACAJ, “l’attitude du gouvernement provincial du Haut-Katanga contrarie gravement les décisions annoncées par le président de la République relativement la guerre contre le Covid-19. En sus, elle est de nature à jeter le doute sur la crédibilité et la fiabilité des tests viraux effectués par l’INRB“.

L’ACAJ note, par ailleurs, que les prélèvements effectués auprès des suspects se sont révélés négatifs par la suite à l’INRB.

Pour ce, elle demande au gouverneur Jacques Kyabula d’annuler sa décision illégale et attentoire aux libertés garanties aux citoyens par la Constitution, et d’indemniser M. Billy Lumbay et son fils pour les préjudices moraux et financiers qu’ils ont subis.

Cette association recommande au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba d’assurer une coordination nécessaire pour une mise en oeuvre efficace ordonnée et maîtrisée des instructions du président de la République, Félix Tshisekedi.

M. Billy Lumbay et son fils sont arrivés à Lubumbashi le 22 mars 2020 sur un régulier de Congo Airways. Ils ont été expulsés le 25 mars 2020.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Le Gouvernement du Haut-katanga a joué à la prudence, afin de protéger des milliers de personnes dans sa province, sachant déjà comment le covid 19 a été introduit dans la capitale. Et là, les amis juristes sont restés calmes.
    C’est vrai qu’ils sont dans l’exercice de leur métier, mais il ne faut pas en faire trop, jusqu’à sacrifier les innocents, au nom de la constitution. Et s’il les avait laissé libre après cette suspicion et que les résultats tombent positifs. Tout le monde allait critiquer le même gouvernement. Les mêmes mesures sont prises partout au monde et les juristes observent calmement, tant que ça sécurise tout le monde.
    Telle est notre modeste contribution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

EN CONTINU

Covid-19 : 7 nouveaux cas pour un total de 65 en RDC ve 28 mars 2020

La situation épidémiologique du Covid-19 à Kinshasa et en Ituri de samedi 28 mars 2020 fait état de 7 nouveaux cas testés...

Covid-19: le comité de riposte et les services de sécurité réunis autour du chef de l’Etat Félix

Le Chef de l'État, Félix Tshisekedi, a tenu une réunion spéciale à la Cité de l'Union Africaine , samedi 28...

RDC : le président Tshisekedi signe l’ordonnance portant organisation et fonctionnement du gouvernement

Le président de la RDC, Félix Tshisekedi, a signé, vendredi 27 mars 2020, deux ordonnances.La première, ...

Lubumbashi : “Le calme règne sur toute l’étendue du Haut-Katanga” (Jacques Kyabula)

Après l'incursion, le matin de samedi 28 mars 2020, des miliciens Bakata-Katanga à Lubumbashi et à Likasi et l'affrontement qui...

Blocage du matériel de Covid-19 par la douane: ” “Tous les colis ont été libérés ce jeudi après-midi” ( Jean-Baptiste Kongolo, DGA...

Accusée de bloquer plusieurs tonnes des matériels sanitaires destinés à la lutte contre la pandémie du Coronavirus, la Direction Générale des...

notre sélection

Le ministre Molendo Sakombi n’a pas le Coronavirus!

Contrairement à des rumeurs répandues dans la journée du lundi à travers les réseaux sociaux en République démocratique du Congo, le ministre...

RDC: Condamné à 5 ans de prison, Oly Ilunga dénonce des “poursuites judiciaires politiquement engagées “

L'ancien ministre de la Santé, Oly Ilunga, dénonce des vices de procédure dans l'arrêt rendu le 23 mars 2020 par la...

RDC: Inauguration de la Clinique de Panzi du Dr Mukwege à Kinshasa

L'inauguration consacre la promesse du premier prix Nobel congolais au développement d’un nouveau One Stop Center dans la capitale congolaise de plus...