Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min

Néhémie Mwilanya:  » Le secteur public est incapable de créer plus d’emplois aux jeunes congolais, avec l’entrepreneuriat, c’est possible »

À Bukavu, où il tient un « dialogue social » avec les différentes couches sociales, Néhémie Mwilanya invite le gouverneur et le gouvernement provincial du Sud-Kivu à travailler en étroite collaboration avec les entrepreneurs locaux pour répondre aux besoins prioritaires de la population congolaise.

Pour le développement du Sud-Kivu et de la RDC en général, ce partenariat s’impose aujourd’hui. Le coordonnateur du FCC cite l’exemple des institutions provinciales du Nord-Kivu qui a capitalisé le bien fondé du partenariat public privé pour que le Nord-Kivu et la ville de Goma en particulier redore son image.

Abordant la question du chômage des jeunes, Néhémie Mwilanya s’interroge si faut-il régler la question du chômage par l’emploi ou par l’entrepreneiriat? Il révèle que la stratégie du Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila est tripartite pour répondre à la problématique des jeunes congolais; notamment de la responsabilité de l’état congolais. Pour lui, l’état s’occupe en premier de la question d’emploi.

Le deuxième niveau pour lui, c’est le secteur privé pour répondre aux besoins de la population et à créer des micros entreprises qui pourront offrir plus d’emplois aux jeunes;

En définitif, Mwilanya martèle sur l’entrepreneuriat des jeunes à travers la formation professionnelle. Pour lui, avec des petites initiatives, les jeunes peuvent maintenant collaborer avec le ministère des petites et moyennes entreprises pour la promotion de l’entrepreneuriat.

Il fait savoir que seul le secteur public ne peut arriver à donner une réponse durable à cette problématique qui freine encore l’essor du Congo. Il invite par la suite les jeunes à la raison et à travailler sur leurs talents pour créer des des micros entreprises.

Notons que lors du dernier discours du Chef de l’État Félix Tshisekedi devant les deux chambres du parlement, celui-ci avait rassuré au peuple congolais que l’année 2020 sera une année d’action et qu’un mécanisme de la promotion de l’emploi et de l’entrepreneuriat des jeunes sera créé dans les jours avenir.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...