Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

lundi, juin 1, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 1 June 2020 à 5:27 5 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 1 June 2020 à 5:27 5 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 1 June 2020 à 5:27 5 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 1 June 2020 à 5:27 5 h 27 min

Vacances parlementaires : Les foules immenses à Walungu au Sud-Kivu se mobilisent pour écouter leurs élus

Les vacances parlementaires se poursuivent avant l’ouverture de la session de Mars 2020, qui s’annonce dans quelques jours. Sur terrain au Sud-Kivu, moins d’élus ont répondu à ce rendez-vous citoyen pour écouter les desideratas de la base. Ceux de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC sont plus visibles, sans citer les cas rares du PPRD et AFDC-A.

Dans le territoire de Walungu, le cas le plus frappant est celui de Amato Bayubasire Mirindi qui sillonne des villages en villages pour écouter les besoins prioritaires de son électorat. Partout où il passe, les habitants se mobilisent pour écouter leur élu.

Parmi les défis majeurs exposés à cet élu, on note la construction et mécanisation des écoles primaires et secondaires; la réhabilitation de la route Bukavu-Walungu; l’amélioration des conditions d’accès aux soins de santé de qualité ; l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes et bien d’autres questions qui bloquent le développement de ce territoire.

Au sujet de la mécanisation des écoles, Amato Bayubasire explique à ses électeurs que depuis septembre 2019, il a réussi amener à Kinshasa les dossiers de plus de 100 enseignants non payés et nouvelles unités. Le processus est toujours en cours mais, il jure que la majorité de ces enseignants sont déjà sur les listing de paie et leurs conditions de vie sont déjà améliorées. Il a appelé par la suite la population à soutenir la gratuité de l’enseignement de base.

Des foules immenses se mobilisent pour écouter leur élu Amato Bayubasire, qui de son côté multiplie les meetings populaires et pour mieux cerner les problèmes de sa base. Il leur promet de mener des plaidoyers à l’Assemblée Nationale afin d’y trouver solution. C’est aussi une occasion pour lui, de faire comprendre à ses électeurs le bien fondé de la coalition Cap pour le Changement, CACH ainsi qu’avec la coalition au pouvoir.

Amato ne cesse de revenir aux tractations auxquellez fait face le Directeur de Cabinet du président de la République Vital Kamerhe. Celui-ci juge ces différentes attaques comme un montage visant à diaboliser la personne de Kamerhe, dans l’objectif de faire échouer le régime du président Félix Tshisekedi.

Cet élu de Walungu au Sud-Kivu rappelle toujours que la réussite tout comme l’échec de ce régime sera partagé entre l’UDPS et l’UNC, raison pour laquelle les querelles sans fondement au sein du CACH doivent s’arrêter.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...