l'info en continu

Devant une foule à Walungu, Amato Bayubasire répond à Kabund et parle de la cabale et jalousie contre Vital Kamerhe

- Publicité-

Dans le fief natal de Vital Kamerhe, le député national, élu de Walungu au Sud-Kivu Amato Bayubasire met en garde Jean-Marc Kabund contre la cabale montée contre Vital Kamerhe dans le dossier de la gestion du programme de 100 jours d’urgence du président Félix Tshisekedi. Amato l’a dit lors d’un meetting populaire tenu ce mardi 11 février 2020, au centre de Mugogo à Walungu.

L’élue de Walungu condamne fermement l’attitude de leurs partenaires de lutte et doivent comprendre que ce qui préoccupe Vital Kamerhe et le président Félix, c’est l’amelioration des conditions des vies du peuple congolais et non piller les ressources publiques.

- Publicité-

« Je voudrais m’adresser directement au collègue vice-président de l’Assemblée Nationale. Quand le président de l’Assemblée Nationale menace le président de la république, à ce moment, le collègue a besoin de l’UNC; mais quand la guerre prend fin, Kabund tourne les canaux contre l’UNC et à son leader. Nous refusons et condamnons ce combat et nous allons nous battre pour protéger la dignité de Vital Kamerhe car il n’a jamais touché dans le trésor public » ; déclare Amato Bayubasire.

Celui-ci dénonce les comportements de leur partenaire de l’UDPS qui tire sur Kamerhe et pense que ce comportement se justifie parce que Kamerhe est candidat présidentiable en 2023, suivant l’accord de Nairobi au Kenya.

Nous devons suivre tous le voeu du président de la république qui dit : « Kamerhe c’est notre partenaire et nous devons travailler ensemble ». Il ne faut pas que les gens oublient que c’est grâce à sa position de recaler que l’alternance a eu lieu et que le pouvoir est passé de la majorité à l’opposition; poursuit Amato Bayubasire.

Ce qui est malheureux est que tout ce qui est positif est mis à la charge de quelqu’un d’autre et tout ce qui est négatif est mis au compte de Kamerhe. Cela risque de nous pousser demain à mettre au claire la part et l’intelligence de chacun dans le cadre du programme de 100 jours; ajoute cet élu de Walungu.

Au cours de ce meeting, Amato Bayubasire a rappelé les conditions dans lesquelles Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à renverser le régime Kabila, qui a régné plus de 18 ans au pouvoir et a invité la population à accompagner les actions du Cap pour le Changement, CACH.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Commenter : mon cher les gens ont tendance à oublier vite les mérites des autres. je pense que udps a une mémoire courte voire rebelle

  2. pour une affaire sous instruction, on agite pas l’arbre politique. lorsqu’il y a un problème avec la gestion d’un programme supervisé par une personne quelque soit son rang, on attend les conclusions de la justice. le volume d’agitations autour de ce dossier sans mauvais mr le deputé

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :